• LA NEIGE ETEND SON MANTEAU BLANC 

    Tombe la neige, de coton et de blancheur

    Et son cortège de frissons et de froideur

    Immaculée en son très long manteau poudreux

    Elle recrée paysages majestueux.

     

     

    Le froid est aussi l’horreur pour ces sans-abri

    De ces pauvres gens isolés et dans l’oubli

    Que la mort reprend en cruelles conditions

    Pour ce manque de secours, de quelque façon.

     

    C’est la joie des skieurs et celle des enfants

    Ils trouvent leur bonheur, s’amusent en tombant

    Pour les cheveux blancs, ce peut être désastre

    Car dans leur élan, cela sera très néfaste.

     

    Et l’hiver a ses charmes de carte postale

    Car les arbres blancs où le vent souffle en rafale

    Et légère, la neige envahit nos régions

    Toute fière, recouvre le toit des maisons.

     

    Telle fourrure d’hermine cette saison

    Symbole de pureté, aussi de lumière

    Belle neige éternelle, c’est toi qu’on vénère

    Je te poétise en dessinant tes flocons.

    la neige étend son manteau blanc

     

    4 commentaires
  • LE SUCRE

    LE SUCRE, CE FAUX AMI QUI NE VOUS VEUT PAS DU BIEN

    Il adoucit l’amertume du petit noir serré, saupoudre vos pâtisseries préférées et console vos chagrins.

    Vous le considérer comme votre ami, mais l’est-il vraiment ? Ne devriez-vous pas au contraire vous en méfier et le consommer avec parcimonie ?

    sucre.jpg

    Aujourd’hui, le sucre est partout. Et pas seulement dans les aliments au goût sucré. Car l’industrie agro-alimentaire l’utilise pour masquer le goût acide de certaines matières premières, pour améliorer la structure de certaines préparations, comme agent de fermentation, pour conserver ou encore pour renforcer les arômes. On en trouve dans les biscuits apéritifs, les boissons en poudre, les jus de tomates, les céréales pour petit-déjeuner, les sirops contre la toux, les charcuteries, les légumes râpés sous emballage, beaucoup de produits laitiers aromatisés, les plats préparés, les pains, les biscottes, les sauces, la moutarde, les potages en brique, les dentifrices, les cigarettes …

    Une grande partie du sucre que nous consommons est donc cachée.

    LE SUCRE

    Une glace équivaut à 6 cuillères à thé de sucre, un soda 10, une part de gâteau au chocolat 15 ! En comptant les sucres cachés, nous arrivons facilement à 100 gr par jour dont plus de 70 % sous forme ajoutée dans des produits transformés, alors que 20 gr suffiraient largement.

    Mais où est donc le problème ? Il réside dans la composition biochimique des sucres que nous consommons le plus.

    Certains sucres provoquent une rapide élévation de la glycémie dans le sang suivie d’une chute aussi brutale. D’autres nécessitent un temps plus long pour être absorbés et fournissent du carburant à l’organisme de façon plus stable et plus prolongée. Ce sont eux qu’il faudrait privilégier.

    LE SUCRE

    Comment ça marche ?

    Quand vous mangez un aliment à index glycémique élevé, la sécrétion d’insuline est forte et rapide.

    Dans le même temps, le sucre augmente la production de sérotonine dans le cerveau. Vous vous sentez mieux, plus calme, mais cette sensation s’arrête brutalement. La sérotonine chute et l’insuline, de son côté, diminue rapidement le taux de sucre dans le sang. C’est le coup de barre : l’hypoglycémie vous rend fatigué et nerveux.

    Pour contrer cette sensation désagréable, l’envie de « sucré » revient rapidement. Et vous entrez ainsi dans un cercle vicieux. Certains en arrivent d’ailleurs, sans s’en rendre compte, à utiliser le sucre comme « calmant » ou comme « dopant ».

    Mais quand la glycémie joue aux montagnes russes trop souvent et pendant trop longtemps, le risque de déclencher un diabète de type II augmente. Surtout si vous cumulez aussi un problème de surpoids, ce qui est fréquent en cas de surconsommation de sucre ajouté. Un phénomène clairement incriminé aujourd’hui dans les problèmes d’obésité de plus en plus fréquents.

    bonbon.jpg

     

    2 commentaires
  • LES RIDES DE MON VISAGE 

    Les rides de mon visage

    Elles représentent le chemin de ma vie

    Ces rides sur mon visage m’identifient

    Retracent pourtant en routes sinueuses

    Un parcours d’expériences, d’années précieuses.

     

    Ces sillons de richesses, d’ennuis, de tracas

    Sont signes de vieillesse, vécue ici-bas

    De douleur et d’amour, de joie et souffrance

    Relatant les jours de grands moments de chance.

     

    Les plis de mon visage demandent respect

    De tous ces ans passés en faisant de mon mieux

    Avec pour idéal rendre mes proches heureux

    Pour le repos final, être en paix vers les cieux !

    Les rides de mon visage


    votre commentaire
  • LE PERE NOËL A ROVANIEMI (1998) Finlande

    A Cheval sur la Finlande, la Norvège, la Suède et la Russie, la Laponie est une contrée sauvage et mystérieuse, paradis des sports d’hiver, couvert d’un manteau blanc scintillant dans une lumière divine et un silence enchanteur…

    Pour passer des moments conviviaux le temps des fêtes de fin d’année, nous vous invitons en Laponie, au Pays du Père Noël, un lieu de rêve pour petits et grands. Partez à la recherche du sapin en forêt et participez à sa décoration. Vous vivrez la magie de Noël selon les traditions nordiques et vous pourrez, bien entendu participer à de nombreuses activités comme une randonnée en traîneau à rennes ou à chiens ou encore une petite expédition à motoneige à travers les paysages enneigés… avant de vous retrouver au coin du feu…

    En Laponie, Noël est une fête familiale qui se vit dans la tradition.

    finlande,rovaniemi,cercle polaire,père noel,laponie

    Durant toute l’année, Rovaniemi est le siège du Père Noël et à chaque instant vous pouvez envoyer « déjà » vos cartes de Noël qui arriveront dans les boîtes aux lettres de chacun pour la fête de Noël.

    Avec sa longue barbe qui repose sur un ventre rebondi, avec son drôle de bonnet rouge coiffant une tignasse qui ne laisse apparaître que le nez et des yeux espiègles derrière des lunettes à fine monture dorée, le Père Noël est si conforme à sa légende qu’un innocent pragmatisme s’empare rapidement des plus jeunes.

    finlande,rovaniemi,cercle polaire,père noel,laponie

    La Laponie est située en grande partie au-delà du cercle polaire arctique. Le Cap Nord est le point le plus septentrional de l’Europe (en fait, il est situé sur la petite île de Magerøya qui est toute proche du continent).

    La Laponie est classée sur la liste du patrimoine mondial en tant que site naturel et culturel depuis 1996. Plus précisément, la zone classée comprend 940 000 hectares qui couvrent les espaces de migration des rennes.

    Le Cercle polaire est une frontière qui se distingue bien sur la carte, et au nord de celle-ci, le soleil reste constamment au-dessus de l’horizon, aussi à minuit pendant le solstice d’été. Par contre, en hiver, le soleil n’est pas visible pendant une certaine période de temps.

    finlande,rovaniemi,cercle polaire,père noel,laponie

    Au moment du plein hiver sombre appelé « kaamos », la lune et les étoiles, les aurores boréales magiques et la couverture de neige blanche et pure illuminent alors le paysage. Le Cercle polaire est également connu comme le fuseau horaire de la « frontière du temps » où le temps ordinaire où nous sommes toujours pressés se transforme en Temps magique des elfes et des rennes.

    finlande,rovaniemi,cercle polaire,père noel,laponie

    Mon père aurait tant voulu découvrir le soleil de minuit. Nous sommes allés au Cercle Polaire en 1998, mon frère et moi en son souvenir. De Helsinki, en train nous avons dépassé le Cercle Polaire de 100 kms, à Kemijarvi.

    NOEL A ROVANIEMI (1998) Finlande   Kemijarvi

    NOEL A ROVANIEMI (1998) Finlande 

    Le soleil de minuit


    votre commentaire
  • LE TRICOT

    LE TRICOT, ŒUVRE D’ART

    Le tricot fait son grand retour. Aujourd’hui, élégance rime aussi avec confort et bien-être. Et qui dit confort, dit maille et tricot.

    LE TRICOT

    Schiaparelli, Patou, Cardin et Chanel, pour ne citer qu’eux, évoquent aussi bien le raffinement qu’une certaine décontraction. Porté à son apogée par Gabrielle Chanel, le petit tricot marin acquiert ses lettres de noblesse et les tenues des dames empruntent à la mode masculine une allure unique. Plus tard, d’autres femmes mettent aussi la maille à l’avant-plan du monde de la haute couture : l’Anglaise Vivienne Westwood y trouve le moyen d’exprimer toute son inventivité. Sonia Rykiel fait du pull une pièce maîtresse de ses collections, Missoni allie toute la grâce de la mode italienne aux coloris et aux associations de motifs qui font sa marque de fabrique.

    tricot

    Le tricot inspire les plus grands stylistes, soucieux de créer des vêtements à la fois rares et fonctionnels, une inspiration qui ne se tarit pas, loin de là.

    Des pièces mythiques, tels les modèles emblématiques des grandes maisons de couture belges et internationales, rivalisent avec des créations de stylistes plus novateurs, comme la suédoise Sandra Backlund qui voit chaque création comme une œuvre d’art, Kevin Kramp qui marie volumes oversizes et matières luxueuses ou Mark Fast aux robes de maille très ajourées.

    Christian Wijnants aime jouer avec la maille, élaborant des motifs colorés et des jacquards élégants. Sans oublier les modèles avant-gardistes de Maison Martin Margiela, exemple parfait de classicisme, d’originalité et de mystère. Tous ces créateurs en boudent pas leur plaisir à triturer des tricots à l’apparence bien éloignée de nos chandails d’antan.

    tricot


    votre commentaire