• LA CAMPANIE - 3e partie - côte Amalfitaine

    3ème partie – La Côte Amalfitaine

    cote-amalfitaine

    La Côte Amalfitaine  ou Côte divine (Positano, Amalfi, Ravello) classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997. Voici leur commentaire :

     « La bande littorale d’Amalfi est d’une grande beauté naturelle. Elle a été intensivement peuplée depuis le début du Moyen Âge. Elle comporte un certain nombre de villes telles qu’Amalfi et Ravello qui abritent des œuvres architecturales et artistiques qui sont particulièrement remarquables. »

    68260033

    Ses zones rurales témoignent de la faculté d’adaptation de ses habitants qui ont su tirer parti de la diversité du terrain pour le cultiver, depuis les vignobles et les vergers en terrasses sur les pentes basses, jusqu’aux grands pâturages des hautes terres.

    68260032

    Positano

    Située à 16 km de Sorrente, Positano est perchée à flanc de colline. Vue de la mer, c’est un vrai régal pour les yeux. Ville de la mode balnéaire.

    68260029

    la Côte à Positano

    Découverte par des artistes tels Paul Klee ou Tennesee Williams, le bourg devint le repaire des bohèmes avant de succomber aux assauts touristiques de masse. 

    Aujourd’hui, les boutiques de luxe fleurissent un peu partout et les prix ont subi une ascension vertigineuse ces dernières années. Autrefois village de pêcheurs, perle touristique de la Méditerranée, avec ses grappes de maisons aux couleurs pastel qui émergent d’une végétation dense.

    68260031

    maisons de pêcheurs

    C’est la terre des sirènes qui enchantèrent Ulysse, où règne une nature encore sauvage, une mer couleur émeraude, des maisons accrochées aux rochers et des églises aux coupoles de majolique.

    Chaque recoin de la Côte Amalfitaine est un coin de paradis ; chaque vue reste gravée dans la mémoire et au fond des cœurs des visiteurs,  chaque lieu est riche d’attraits naturels et culturels.

    68260030

    Une passion d’un habitant : la crèche en plein air

    Les trois îles, Procida, Ischia, si proches et pourtant si différentes forment avec l’île de Vivara un petit archipel qui est presque un prolongement des Champs Phlégréens.

    Amalfi

    Amalfi, cité du papier, se situe dans le golfe de Salerne dans la mer Tyrrhénienne. La côte amalfitaine est principalement constituée de falaises rocheuses. La ville en elle-même est implantée sur les parois et au fond d’une gorge s’ouvrant sur le port et dominée par le mont Cerreto (1 315 m). La plus ancienne des quatre Républiques maritimes conserve intact son charme : coincée entre la montagne et la mer, parcourue d’un dédale de ruelles, elle vante de nombreux édifices. Amalfi a été un des principaux ports d’Europe du IXe au XIIe siècle.

    68260034

    le port d’Amalfi

    Les premières mentions d’Amalfi remontent au VIe siècle. La ville devint rapidement une puissance maritime faisant le commerce des céréales, du sel et des esclaves, exportant du bois de construction vers l’Égypte et la Syrie et important en occident les soieries de l’Empire byzantin.

    68260035

    la cathédrale d’Amalfi

    La cathédrale Saint André construite au IXe siècle a été remaniée plusieurs fois au cours de son histoire. Les mosaïques et les arcs en ogive tressés de la façade et du campanile rappellent les influences arabo-byzantines.

     68260036

    l’intérieur de la cathédrale

    Amalfi est également connue pour sa production de citrons de qualité – dont elle a tiré une liqueur, le limoncello – et son papier fait main, avec l’industrie de « cartaria » très florissante au cours de son histoire et toujours vivante aujourd’hui.

    68260037

    Amalfi

    Événement traditionnel, chaque année un équipage de marins amalfitains participe à la régate des Républiques maritimes en défiant les armes de ses trois villes homologues : Venise, Pise et Gênes.

    68270001

    Ravello

    Ravello est sise suspendue entre ciel et mer. Qu’elle soit plus proche de l’un ou de l’autre est encore à établir. Cela peut dépendre du moment ou d’un état d’âme, de la luminescence de l’eau ou encore de l’air, du parfum sauvage du maquis méditerranéen ou des jardins luxuriants et rigoureux à la fois.  Ce bourg, à l’écart des itinéraires touristiques, appartenait au duché d’Amalfi.

    68270002

    Ravello – porte de l’Orient

    Fondée probablement au cours du VIe siècle, elle se peupla grâce à un groupe de notables de la République Maritime d’Amalfi, insurgés contre l’autorité du Doge. Les rebelles firent un heureux choix en prenant ce site pour y créer leur propre refuge ; en effet la ville de Ravello se trouve dans une position aisément défendable, placée au sommet d’un contrefort.
    La ville prospéra rapidement, en particulier grâce au prospère établissement des draperies de laine dénommé dans l’ancienneté « Celendra », qui fut cédé à l’Evêque Giovanni Allegri par le Roi Charles II d’Anjou, le 23 avril 1292, grâce à son agriculture florissante et grâce aux intenses échanges commerciaux sur les routes de la Méditerranée.

    68270003

    Villa Rufolo, où a vécu Richard Wagner, bâtie au 11e siècle

    La villa Rufolo où a vécu Richard Wagner et dont les terrasses-jardins dominent la mer, est sans conteste l’endroit rêvé pour admirer les plus beaux panoramas de la côte amalfitaine à plus de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    68270004

    fleurs zina

    68270005

    L’inspiration de Richard Wagner

    68270006

    68270007

    68270008

    A gauche Naples, à droite Salerne, au fond le Vésuve, parc régional protégé.

    côte amalfitaine 

    A suivre … 4ème partie


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :