• LA CAMPANIE - 2ème partie

    La Campanie - 2ème partie

    Paestum

    C’est aujourd’hui un important centre archéologique, comptant trois temples grecs doriques et un musée.

    68260014

    Le site est inscrit depuis 1998 sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité établie par l’Unesco. Seul vestige grec de cette région, Paestum fut fondée au Vie siècle avant J.C. puis conquise par les Romains. La zone archéologique n’est pas très étendue mais offre aux visiteurs 3 magnifiques temples : le temple de Neptune, le temple d’Héra, le temple de Cérès des V et VIème siècles avant J.C. encore bien conservés.

    68260015

    Le temple d’Hera 550 avant J.C. (6e siècle)

    Paestum, c’est aussi la ville des « roses ».

    68260016

    Amphore trouvée dans les fouilles 510 avant J.C.

    68260017

    Vase représentant Zeus et l’Europe

    La véritable « mozarella » est di bufala (bufflonne). Sa couleur, blanche comme un linge, la distingue de toutes les autres, en particulier du fior di latte, légèrement plus jaune car fait avec du lait de vache. Elle se présente sous différentes formes : normale, petite ou en tresse et doit être conservée dans son petit lait, mais jamais au réfrigérateur car elle sèche.

    68260018

    bufflonnes pour la vraie mozarella au lait de buffle

    Herculanum, Oplontis, Boscoreale

    Herculanum, ville d’Hercule.

    La cité était petite avec une superficie de 12 hectares, dont environ 4,5 ha ont été dégagés, et une population estimée à quatre mille habitants. La cité n’est connue qu’en partie, la plupart des édifices publics ou culturels étant inconnus à ce jour.

    Les fouilles de la ville ont commencé en 1738 et ont continué en appliquant la technique des galeries souterraines et des puits de descente et d’aération jusqu’en 1828. Toutefois, la dynamique de l’ensevelissement d’Herculanum, qui a été submergée par des flux pyroclastiques qui se sont solidifiés sur une hauteur moyenne d’environ 16 mètres, a déterminé un phénomène de conservation absolument original et sans égal par rapport à Pompéi, en nous offrant des pièces organiques (végétaux, étoffes, mobilier et pièces structurelles d’édifices en bois, l’embarcation récupérée en 1982 dans la vieille marine).

    68260019

    bateau carbonisé retrouvé en 1984

    Edifié entre les murs et la mer au début du 1er siècle après J.C., ce complexe thermal est l’un des mieux conservés de l’antiquité. Il a une salle en forme d’abside, avec une « piscine » chauffée par le système « à samovar », au sol pavé de mosaïques noires sur fond blanc.

    68260020

    salle des Thermes – le sauna

    La maison à la Belle Cour

    La structure actuellement visible remonte au milieu du 1er siècle après J.C. Le nom conventionnel de cette demeure dérive de la mosaïque pariétale en pâte de verre qui représente Neptune et Amphitrite décorant la paroi est de la salle.

    68260021

    La maison de Neptune et Amphitrite

    Oplontis

    La petite ville d’Oplontis fut elle aussi détruite la l’éruption du Vésuve en 79 DC. Des fouilles faites en 1964 on permit de découvrir une somptueuse villa romaine de la fin du I siècle AC. Cette villa luxueuse est probablement la résidence d’été de l’impératrice Poppée Sabina la femme de l’empereur Néron morte tragiquement D’après les fouilles faites, la villa était probablement vide car en travaux à cause des dégâts provoqué par le tremblement de terre de 62 DC.

    68260022

    l’Hydre

    Le monument principal est la grande villa de Poppée (2e épouse de Néron), avec de superbes mosaïques et une extraordinaire architecture. Il y a 30 types de couleur « rouge pompéin ».

    68260024

    peinture des pommes d’or à la villa de Poppée (2ème épouse de Néron)

    68260025

    forsythia en peinture

    Boscoreale (bois royal)

    Le trésor

    En 1895, les fouilles d’une villa romaine située à Boscoreale, sur les pentes du volcan, ont livré un trésor d’argenterie d’une ampleur exceptionnelle comptant cent-neuf pièces de vaisselle, objets de toilette et bijoux, enfouis par le propriétaire dans une citerne avant le drame. Cet ensemble prestigieux créé entre la fin du Ier siècle av. J.-C. et le début du Ier siècle de notre ère appartient à l’une des périodes les plus brillantes de l’orfèvrerie romaine.

    68260026

    le pain carbonisé au musée de Boscoreale

    68260027

    Jarres retrouvées sur place pouvant contenir 10.000 litres de vin

    A SUIVRE POUR LA 3ème partie


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :