• Île de Capri, dans le golfe de Naples.

    68270020

    Notre groupe liégeois bien sympathique

    68270019

    citronnier de Sorrente

    68270021

    Notre hôtel vu du bateau au départ pour Capri

    68270022

    Sorrente – du bateau vers Capri

    68270023

    Fondée au Ve siècle avant J.C., Capri est une île de 6 km de long et 3 km de large, située au large de la ville de Sorrente. L’île bleue est ancrée dans les eaux azurs de la Méditerranée. Elle est célèbre dans le monde entier. On la dit sophistiquée en raison de ses hôtes illustres, de la variété de son décor, de la richesse de ses constructions, de ses boutiques de luxe… C’est l’une des îles les plus fascinantes du monde. Prolongement naturel de la péninsule sorrentine, elle enchante depuis des siècles écrivains, poètes, musiciens et peintres.

    68270024

    Au loin l’île de Capri

    C’est une véritable île-jardin, sur un rocher à la végétation luxuriante entouré d’une mer turquoise et où ses dédales de ruelles blanches sont propices à la flânerie.
    Il y a deux villes sur l’île, séparées par une route en lacet : Capri et Anacapri. La première est la plus connue, on accoste en contrebas à sa Marina Grande, c’est la plus touristique. 
    La seconde est moins onéreuse et un peu plus authentique, des bus très fréquents la relie à sa voisine Capri.

    68270025

    Marina Grande à Capri

    port de capri

    68270026

    Escalier de céramique à Anacapri

    Mélange unique de nature, d’art, de culture et de mondanité, Capri a peu de rivales au monde. Couleurs de la mer et paysages de l’île, bleu intense des criques, blanc des rochers ensoleillés et gris teinté de bleu des hautes falaises, ou encore le vert de la végétation méditerranéenne et le jaune des genêts en fleurs.

    68270027

    Eglise d’Anacapri de 1501

    groupe

    68270028

    Luxuriante, extraordinaire, au climat doux, la côte, avec ses falaises dolomitiques qui surplombent la mer en plusieurs endroits, est percée de merveilleuses grottes et entourée de rochers aux formes fantastiques.

    D’origine calcaire, Capri est l’île méditerranéenne qui a vu passer des intellectuels, des artistes et des écrivains, tous extasiés par sa beauté magique.
    Un mélange d’histoire, de nature, de mondanité, de culture, d’évènements, que l’on rencontre tous les jours et qui ont donné naissance au Mythe de Capri, un mythe unique au monde.

    68270029

    La piacetta est le salon du monde, au centre du village et de la vie de l’île.

    Au grand café : 1 jus de citron = 6 euros.

    338

    le Grand Café à Capri

    68270030

    68270031

    artisanat – confection de chaussures sur place

    Les jardins d’Auguste

    Une série panoramique de jardins en terrasse construits sur les ruines d’une villa impériale. Ici, l’oeil est captivé pas simplement par la beauté des jardins, mais aussi par la vue stupéfiante des terrasses qui, juste au dehors de la falaise, plongent au-dessus de la mer couleur vert-cobalt ainsi que sur les beaux et mythiques Faraglioni.

    68270033

    les jardins d’Auguste

    jardins d'Auguste

    68270034 les Faraglioni

    les Faraglioni

    68270035

    la petite marine

    68270036

    68270037

    Je n’ai pu quitter Capri sans lui avoir dédié un poème que je partage avec vous :

    CAPRI, C’EST FINI ???

     

    Fascinante Capri, tu inspires ma plume

    Séduisante et jolie, tu séduis, tu parfumes

    Ton odeur de citron jaillit de tes entrailles

    Et nous grise en ta beauté sans aucune faille

     

    Car le blanc des rochers et turquoise des criques

    Font de ce paradis un exquis lieu magique

    Mélange unique de nature, d’art de vivre

    J’apprécie beaucoup ta culture, tu m’enivres !

     

    Pins parasols et jaune des genêts en fleurs

    Bleu intense des eaux profondes et du ciel

    Île enchanteresse de lumière et de miel

    Tu m’as envoûtée et tu as conquis mon cœur.

     

    Jolie Capri, tout ne sera jamais fini

    Car dans nos cœurs tu resteras avec ardeur

    Un souvenir de ce cher pays d’Italie

    Et du bonheur de te revoir dans ta splendeur.

     

    Josiane

    capri

      F I N

    (mon voyage en Campanie (mai 2010)


    votre commentaire
  • 4ème partie  POMPEI  ET  LE  VESUVE

     68270009

    Pompei

    Le 24 août 79 après J.C., l’explosion du Vésuve détruit les villes de Pompéi et d’Herculanum. Alors que Pompéi disparaissait sous un épais manteau de cendres et de lapilli, Herculanum fut recouverte par une coulée de lave et de boue. C’est pourquoi elle a été mieux conservée que Pompéi. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’on redécouvrit ces deux cités ensevelies et que des fouilles archéologiques furent entreprises.

    68270010

    le temple d’Isis

    VIe siècle av. J.-C. et entièrement ensevelie en 79 avec Herculanum, Oplontis et Stabies, lors d’une éruption plinienne (c’est-à-dire de niveau 5) du Vésuve. L’éruption créa une gaine protectrice sur le site et provoqua l’oubli de la ville pendant 1.600 ans. Le prince d’Elboeuf fit creuser un puits dans sa résidence aménagée au pied du Vésuve et découvrit les vestiges du théâtre d’Herculanum. Ce fut le point de départ des recherches qui allaient mettre au jour un patrimoine archéologique, artistique et historique d’une valeur inestimable. 

    Redécouverte par hasard au XVIIe siècle, la ville fut ainsi retrouvée dans un état de conservation inespéré : les fouilles exécutées au XVIIIe siècle permirent d’exhumer une cité florissante, précieux témoignage de l’urbanisme et de la civilisation de l’Empire romain.

    68270012
     

     femme enceinte retrouvée asphyxiée par le volcan

    corps à pompéi

    corps retrouvés

    Le forum

    C’est une place rectangulaire de 38 m de large sur 142 m de long, entourée sur trois côtés par un portique. Centre de la vie politique, religieuse, judiciaire et économique, on y trouve la plupart des grands édifices de la ville : les temples d’Apollon et de Jupiter.

     68270011

    le forum

    L’Atrium

    Grande pièce, la première des deux parties principales d’une maison romaine. On y arrivait directement du vestibule ou passage d’entrée et dans l’origine elle servait à la famille de lieu de réunion ou de pièce publique où les femmes travaillaient à leurs métiers, où les statues de la famille et les images des ancêtres étaient exposées ; elle contenait les dieux domestiques et leur autel, aussi bien que le foyer de la cuisine.

    atrium

    l’Atrium

    DSC01752 corr

    Les thermes publics, les plus anciens de la ville. Ils étaient constitués de la salle tiède – le sauna et la salle froide.

    68270013

    la salle froide

    68270014

    la petite fontaine

    LE VESUVE

    Le mont Vésuve est un volcan italien d’une hauteur de 1 281 mètres, d’un diamètre de 550 mètres et de 350 mètres de profondeur, bordant la baie de Naples, à l’est de la ville. Il s’agit du seul volcan d’Europe continentale à être entré en éruption durant les cent dernières années, même s’il est actuellement en sommeil ; sa dernière éruption date de 1944. Le Vésuve vient du Mont Somma.

    éruption Vésuve en 1944

    Eruption du Vésuve en 1944

    Il a fait son entrée dans l’histoire des Hommes, en 79 ap. J-C. À cette époque, l’empire romain est prospère, et le golfe de Naples est l’une des plus riches provinces de l’Empire.

    68270015

     68270016

    68270017

    68270018

    les fumerolles

    DSC01877 corr

     Mais, le 24 août 79, après un long sommeil de plusieurs siècles, le Vésuve se réveille et, en quelques heures, il recouvre Pompéi d’un linceul de pierres ponces et enrobe Herculanum de coulées de boue.

    la destruction de Pompéi par le Vésuve

    la destruction de Pompéi par le Vésuve

    DANS LA 5ème ET DERNIERE PARTIE VOUS DECOUVRIREZ LA BEAUTE DE CAPRI.


    votre commentaire
  • 3ème partie – La Côte Amalfitaine

    cote-amalfitaine

    La Côte Amalfitaine  ou Côte divine (Positano, Amalfi, Ravello) classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997. Voici leur commentaire :

     « La bande littorale d’Amalfi est d’une grande beauté naturelle. Elle a été intensivement peuplée depuis le début du Moyen Âge. Elle comporte un certain nombre de villes telles qu’Amalfi et Ravello qui abritent des œuvres architecturales et artistiques qui sont particulièrement remarquables. »

    68260033

    Ses zones rurales témoignent de la faculté d’adaptation de ses habitants qui ont su tirer parti de la diversité du terrain pour le cultiver, depuis les vignobles et les vergers en terrasses sur les pentes basses, jusqu’aux grands pâturages des hautes terres.

    68260032

    Positano

    Située à 16 km de Sorrente, Positano est perchée à flanc de colline. Vue de la mer, c’est un vrai régal pour les yeux. Ville de la mode balnéaire.

    68260029

    la Côte à Positano

    Découverte par des artistes tels Paul Klee ou Tennesee Williams, le bourg devint le repaire des bohèmes avant de succomber aux assauts touristiques de masse. 

    Aujourd’hui, les boutiques de luxe fleurissent un peu partout et les prix ont subi une ascension vertigineuse ces dernières années. Autrefois village de pêcheurs, perle touristique de la Méditerranée, avec ses grappes de maisons aux couleurs pastel qui émergent d’une végétation dense.

    68260031

    maisons de pêcheurs

    C’est la terre des sirènes qui enchantèrent Ulysse, où règne une nature encore sauvage, une mer couleur émeraude, des maisons accrochées aux rochers et des églises aux coupoles de majolique.

    Chaque recoin de la Côte Amalfitaine est un coin de paradis ; chaque vue reste gravée dans la mémoire et au fond des cœurs des visiteurs,  chaque lieu est riche d’attraits naturels et culturels.

    68260030

    Une passion d’un habitant : la crèche en plein air

    Les trois îles, Procida, Ischia, si proches et pourtant si différentes forment avec l’île de Vivara un petit archipel qui est presque un prolongement des Champs Phlégréens.

    Amalfi

    Amalfi, cité du papier, se situe dans le golfe de Salerne dans la mer Tyrrhénienne. La côte amalfitaine est principalement constituée de falaises rocheuses. La ville en elle-même est implantée sur les parois et au fond d’une gorge s’ouvrant sur le port et dominée par le mont Cerreto (1 315 m). La plus ancienne des quatre Républiques maritimes conserve intact son charme : coincée entre la montagne et la mer, parcourue d’un dédale de ruelles, elle vante de nombreux édifices. Amalfi a été un des principaux ports d’Europe du IXe au XIIe siècle.

    68260034

    le port d’Amalfi

    Les premières mentions d’Amalfi remontent au VIe siècle. La ville devint rapidement une puissance maritime faisant le commerce des céréales, du sel et des esclaves, exportant du bois de construction vers l’Égypte et la Syrie et important en occident les soieries de l’Empire byzantin.

    68260035

    la cathédrale d’Amalfi

    La cathédrale Saint André construite au IXe siècle a été remaniée plusieurs fois au cours de son histoire. Les mosaïques et les arcs en ogive tressés de la façade et du campanile rappellent les influences arabo-byzantines.

     68260036

    l’intérieur de la cathédrale

    Amalfi est également connue pour sa production de citrons de qualité – dont elle a tiré une liqueur, le limoncello – et son papier fait main, avec l’industrie de « cartaria » très florissante au cours de son histoire et toujours vivante aujourd’hui.

    68260037

    Amalfi

    Événement traditionnel, chaque année un équipage de marins amalfitains participe à la régate des Républiques maritimes en défiant les armes de ses trois villes homologues : Venise, Pise et Gênes.

    68270001

    Ravello

    Ravello est sise suspendue entre ciel et mer. Qu’elle soit plus proche de l’un ou de l’autre est encore à établir. Cela peut dépendre du moment ou d’un état d’âme, de la luminescence de l’eau ou encore de l’air, du parfum sauvage du maquis méditerranéen ou des jardins luxuriants et rigoureux à la fois.  Ce bourg, à l’écart des itinéraires touristiques, appartenait au duché d’Amalfi.

    68270002

    Ravello – porte de l’Orient

    Fondée probablement au cours du VIe siècle, elle se peupla grâce à un groupe de notables de la République Maritime d’Amalfi, insurgés contre l’autorité du Doge. Les rebelles firent un heureux choix en prenant ce site pour y créer leur propre refuge ; en effet la ville de Ravello se trouve dans une position aisément défendable, placée au sommet d’un contrefort.
    La ville prospéra rapidement, en particulier grâce au prospère établissement des draperies de laine dénommé dans l’ancienneté « Celendra », qui fut cédé à l’Evêque Giovanni Allegri par le Roi Charles II d’Anjou, le 23 avril 1292, grâce à son agriculture florissante et grâce aux intenses échanges commerciaux sur les routes de la Méditerranée.

    68270003

    Villa Rufolo, où a vécu Richard Wagner, bâtie au 11e siècle

    La villa Rufolo où a vécu Richard Wagner et dont les terrasses-jardins dominent la mer, est sans conteste l’endroit rêvé pour admirer les plus beaux panoramas de la côte amalfitaine à plus de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    68270004

    fleurs zina

    68270005

    L’inspiration de Richard Wagner

    68270006

    68270007

    68270008

    A gauche Naples, à droite Salerne, au fond le Vésuve, parc régional protégé.

    côte amalfitaine 

    A suivre … 4ème partie


    votre commentaire
  • La Campanie - 2ème partie

    Paestum

    C’est aujourd’hui un important centre archéologique, comptant trois temples grecs doriques et un musée.

    68260014

    Le site est inscrit depuis 1998 sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité établie par l’Unesco. Seul vestige grec de cette région, Paestum fut fondée au Vie siècle avant J.C. puis conquise par les Romains. La zone archéologique n’est pas très étendue mais offre aux visiteurs 3 magnifiques temples : le temple de Neptune, le temple d’Héra, le temple de Cérès des V et VIème siècles avant J.C. encore bien conservés.

    68260015

    Le temple d’Hera 550 avant J.C. (6e siècle)

    Paestum, c’est aussi la ville des « roses ».

    68260016

    Amphore trouvée dans les fouilles 510 avant J.C.

    68260017

    Vase représentant Zeus et l’Europe

    La véritable « mozarella » est di bufala (bufflonne). Sa couleur, blanche comme un linge, la distingue de toutes les autres, en particulier du fior di latte, légèrement plus jaune car fait avec du lait de vache. Elle se présente sous différentes formes : normale, petite ou en tresse et doit être conservée dans son petit lait, mais jamais au réfrigérateur car elle sèche.

    68260018

    bufflonnes pour la vraie mozarella au lait de buffle

    Herculanum, Oplontis, Boscoreale

    Herculanum, ville d’Hercule.

    La cité était petite avec une superficie de 12 hectares, dont environ 4,5 ha ont été dégagés, et une population estimée à quatre mille habitants. La cité n’est connue qu’en partie, la plupart des édifices publics ou culturels étant inconnus à ce jour.

    Les fouilles de la ville ont commencé en 1738 et ont continué en appliquant la technique des galeries souterraines et des puits de descente et d’aération jusqu’en 1828. Toutefois, la dynamique de l’ensevelissement d’Herculanum, qui a été submergée par des flux pyroclastiques qui se sont solidifiés sur une hauteur moyenne d’environ 16 mètres, a déterminé un phénomène de conservation absolument original et sans égal par rapport à Pompéi, en nous offrant des pièces organiques (végétaux, étoffes, mobilier et pièces structurelles d’édifices en bois, l’embarcation récupérée en 1982 dans la vieille marine).

    68260019

    bateau carbonisé retrouvé en 1984

    Edifié entre les murs et la mer au début du 1er siècle après J.C., ce complexe thermal est l’un des mieux conservés de l’antiquité. Il a une salle en forme d’abside, avec une « piscine » chauffée par le système « à samovar », au sol pavé de mosaïques noires sur fond blanc.

    68260020

    salle des Thermes – le sauna

    La maison à la Belle Cour

    La structure actuellement visible remonte au milieu du 1er siècle après J.C. Le nom conventionnel de cette demeure dérive de la mosaïque pariétale en pâte de verre qui représente Neptune et Amphitrite décorant la paroi est de la salle.

    68260021

    La maison de Neptune et Amphitrite

    Oplontis

    La petite ville d’Oplontis fut elle aussi détruite la l’éruption du Vésuve en 79 DC. Des fouilles faites en 1964 on permit de découvrir une somptueuse villa romaine de la fin du I siècle AC. Cette villa luxueuse est probablement la résidence d’été de l’impératrice Poppée Sabina la femme de l’empereur Néron morte tragiquement D’après les fouilles faites, la villa était probablement vide car en travaux à cause des dégâts provoqué par le tremblement de terre de 62 DC.

    68260022

    l’Hydre

    Le monument principal est la grande villa de Poppée (2e épouse de Néron), avec de superbes mosaïques et une extraordinaire architecture. Il y a 30 types de couleur « rouge pompéin ».

    68260024

    peinture des pommes d’or à la villa de Poppée (2ème épouse de Néron)

    68260025

    forsythia en peinture

    Boscoreale (bois royal)

    Le trésor

    En 1895, les fouilles d’une villa romaine située à Boscoreale, sur les pentes du volcan, ont livré un trésor d’argenterie d’une ampleur exceptionnelle comptant cent-neuf pièces de vaisselle, objets de toilette et bijoux, enfouis par le propriétaire dans une citerne avant le drame. Cet ensemble prestigieux créé entre la fin du Ier siècle av. J.-C. et le début du Ier siècle de notre ère appartient à l’une des périodes les plus brillantes de l’orfèvrerie romaine.

    68260026

    le pain carbonisé au musée de Boscoreale

    68260027

    Jarres retrouvées sur place pouvant contenir 10.000 litres de vin

    A SUIVRE POUR LA 3ème partie


    votre commentaire
  • LA CAMPANIE (2010) - 1ère partie

    sejour_amalfitaine_2

    La Campanie, un lieu où se mêlent l’histoire, l’art, la culture et la nature ; une terre où l’antiquité et la modernité se révèlent en un spectacle grandiose depuis des millénaires.

    La côte amalfitaine se trouve sur la longueur entière du Golfe d’Amalfi qui va de la péninsule de Sorrento à Salerno. Elle est peut-être la partie de côte de la Campanie où les belles résidences complètent la beauté du paysage.

    La chaîne des Mont Lattari donne directement sur la mer et forme une ligne dentelée de côte faite de falaises et de criques.

    Dans cette région, les jardins des maisons coexistent avec la végétation naturelle qui est typique de la région méditerranéenne et qui se présente encore intacte. 

    68260002

    Au loin, le Vésuve

    Sorrente

    Célèbre dans le monde entier, la péninsule de Sorrente, avec ses paysages et ses parfums, a conquis dès le XVIIIe siècle ses hôtes illustres. Les côtes de la péninsule sont en plusieurs endroits arides et sauvages et descendent à pic dans la mer, réservant des vues époustouflantes.

    68260003

    on aperçoit l’île de Capri au fond

    Sorrente compte environ 17.000 habitants sur la côte nord de la péninsule Sorrentine, dans la province de Naples, dans le sud du Golfe de Naples.
    La légende attribue l’origine de son nom aux mythiques Sirènes, mi-femmes mi-poissons, qui poussaient les marins à s’échouer contre les rochers. Située dans la 
    région de CampanieSorrente est à 50 mètres d’altitude. Elle s’élève sur une arête en tuf, fut fondée par les Grecs à en croire son plan en échiquier. Le long de son ancien axe routier s’étend la piazza Tasso, dédiée à l’auteur de la Jérusalem libérée. Située en plein cœur de Sorrente, cette place s’ouvre d’un côté sur le Corso Italia, la rue des boutiques par excellence et de l’autre sur le Musée Correale.

    sorrente

    68260023

    Le citron = 3 euros

    68260028

    la baie de Sorrente, vue prise depuis notre hôtel Continental

    La plus grande ville à proximité de Sorrente est la ville de Vico Equense située au Nord-Est de la commune à 6 km, d’un côté le golfe de Naples, de l’autre le golfe de Salerne.

    Notre hôtel : « Continental » perché au-dessus du golfe de Sorrente. Avant lui se trouvaient ici des villas romaines.

    hôtel continental

    Hôtel Continental à Sorrente 

    sorrento1

    le golfe de Sorrente

    Naples

    Naples fut d’abord fondée au cours du septième siècle avant notre ère sous le nom cité de Parthenope(vierge en grecque, désignant alors la reine hermaphrodite Aristodeme et grande sibylle représentée sous la forme d’une sirène), fondatrice de la cité par la colonie grecque de Cumes avec l’apport des réfugiés de Samos. Ce premier établissement fut appelé Palaiopolis (la ville ancienne) lorsqu’une seconde ville fut fondée en 475 avant notre ère par de nouveaux colons, cette nouvelle fondation fut appelée Néapolis (nouvelle ville) Alliée de Rome au IVe siècle av. J.-C., la ville conservera longtemps sa culture grecque et restera la ville la plus peuplée de la botte Italique et sans aucun doute sa véritable capitale culturelle.

    Située au bord de la mer, Naples a depuis longtemps été un carrefour méditerranéen incontournable. La ville est située à 250 kilomètres au sud de Rome et est le point de départ de nombreux ferries pour les îles environnantes mais aussi pour la Sardaigne, la Sicile, les îles Éoliennes, les îles Pontines, la Corseet la Tunisie.

    68260001

    La baie de Naples

    La baie de Naples est mondialement connue et est un des paysages les plus singuliers de l’Italie. Bordée de plusieurs îles et du volcan Vésuve, la baie offre un panorama exceptionnel. La côte Amalfitaine au versant sud de la baie est une des plus pittoresques d’Italie et de nombreux films romantiques italiens y ont été tournés.

    C’est l’une des plus anciennes villes d’Occident. Elle est un résumé de l’histoire de l’Europe : Naples a aussi une grande richesse artistiqueculturelle et gastronomique. L’énorme centre de la ville (720 hectares), représentant 2800 ans d’histoire, est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

    Le patron de Naples est Saint-Janvier (St Jenaro).

    Le Palais Don Anna du 17e siècle, construit sur des grottes, creusé dans la roche volcanique est le patrimoine napolitain.

    L’hymne napolitain est né en 1890 en Ukraine : « O Sole Mio ».

    L’une des particularités de la ville de Naples est que son dialecte, le Napolitain, reste l’un des plus parlés et plus pratiqués d’Europe. En effet, 88% des familles parlent napolitain. Ce chiffre très élevé peut surprendre car le napolitain n’est pas une langue reconnue officiellement (comme le sarde, lesicilien, le frioulan, le breton en France ou le catalan et le basque en Espagne). La langue napolitaine fait partie intégrante de la culture et du mode de vie napolitain. La plupart des familles napolitaines apprennent d’abord le napolitain à leurs enfants, avant que ceux-ci n’apprennent l’italien à l’école et dans leur veine coule le magma du Vésuve.

    Le palais royal renferme une collection intéressant de meubles des XVIIIe et XIXème siècles.

    68260005

    le Palais Royal

    68260006

    Place de l’unification de l’italie

    La Galerie Umberto. Ce passage couvert est né de la convergence de deux exigences : le projet d’assainissement du quartier Santa Brigida et le désir de doter la ville d’un symbole de la civilisation industrielle moderne. Autour de la coupole centrale culminant à 57 m, la galerie se divise en quatre ailes indiquant les quatre points cardinaux.

    68260007

    Galerie Royale Umberto I (1890)

    68260008

    calliendra

    68260009

    la fontaine de Neptune

    68260010

    la vieille ville

    La pizza napolitaine est incontestablement la meilleure du monde. C’est l’aliment qui représente le mieux Naples et sa tradition culinaire. Ici elle prend tout son sens de joie de vivre, de rassemblement convivial. Sensuelle, populaire et noble à la fois, elle a ce quelque chose de magique qui la rend irrésistible.

    Les premières « pizza » à Naples, parfum de la culture napolitaine, existent depuis le 16e siècle et Sophia Loren est la marraine de la pizza.

    68260011

    Le Musée Archéologique National où est exposée la collection Farnèse, notamment les objets provenant des fouilles effectuées dans les sites du Vésuve : fresques, mosaïques, pièces d’orfèvrerie et objets usuels.

    68260012

    le vase bleu au musée archéologique 

    A SUIVRE … 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique