•  les dictons en décembre

    Belle nuit en hiver, jour qui suit souvent couvert.

    Brouillards dans les Avents font pommes à l’avenant.

    C’est quand le merle sifflera que l’hiver s’en retournera.

    Chaque chose en son temps, les navets et les choux pour le mois de l’Avent.

    Décembre aux pieds blancs s’en vient, an de neige est an de bien.

    Décembre prend et ne rend.

    En décembre fais du bois et endors-toi.

    En décembre, journée courte, longue nuit.

    En décembre, les pieds dans la cendre.

    En hiver, plus même qu’en été, est incommode d’être pauvre.

    Entre Noël et la Chandeleur, il n’y a plus de laboureur.

    Froid et neige en décembre, du blé à revendre.

    La neige n’a jamais gardé son vent.

    Le mois de l’Avent est de pluie et de vent, tire ton bonnet jusqu’aux dents.

    Le mois de l’Avent est sujet au vent.

    Les arbres les plus vieux ont les fruits les plus doux.

    Les jours entre Noël et les Rois indiquent le temps des douze mois.

    Les canards qui volent haut dans le ciel annoncent la neige de l’hiver.

    Mistral du samedi n’a jamais vu le lundi.

    Neige avant Noël, fumier pour les seigles.

    Neige de décembre, c’est pour le jardin cendres.

    Neige en hiver donne bonne moisson. 

    Pendant les glaces de l’hiver ne faut les terres cultiver. 

    Pendant les Avents, pluie, froid et vent. 

    Pluie orageuse dans l’Avent, l’hiver n’arrive pas à temps.

    Quand en hiver est en été, cette contrariété ne fit jamais bonne année.

    Quand l’eau sort au mois mort, toute l’année elle sort.

    Quand secs sont les Avents, abondant sera l’an. 

    Qui en décembre cherche l’ombrier, à Pâques cherchera le foyer.

    Qui plante pendant l’Avent gagne une année de temps. 

    Quand secs sont les Avents, abondant sera l’an. 

    Si décembre de froid est chiche, le paysan ne sera pas riche. 

    Si décembre est sous la neige, la récolte se protège. 

    Si l’hiver est chargé d’eau, l’été ne sera que plus beau.

    S’il tonne en décembre, l’hiver est corrompu. 

    Soleil d’hiver, tard levé, bientôt couché et caché. 

    Tel Avent, tel printemps. 

    Tonnerre en décembre est signe d’année venteuse. 

    Un mois avant et après Noël, l’hiver se montre plus cruel.

    les dictons en décembre

     


    votre commentaire
  • LA VALLEE DE LA MOLIGNEE 

     la molignée

    La Molignée

    Cette petite rivière du Condroz, fleuron de ce coin du Namurois, creuse sa vallée depuis la région de Mettet et Florennes pour se jeter dans la Meuse à Anhée après avoir reçu quantité de petits affluents dont le principal est le Flavion. Généralement calme, sauf en cas de grosses crues, elle nous a donné des paysages somptueux, dans lesquels se sont naturellement intégrés de charmants petits villages.

    Cette rivière sinueuse, encore sauvage en de nombreux endroits, donne son charme à l’une des plus petites vallées de la province de Namur et certainement l’une des plus encaissées.

    molignee1

    La Molignée et le Flavion ayant profondément entaillé le plateau calcaire, le relief comporte quelques dénivelées excitantes.

    L’itinéraire en est fort varié : campagnes bosselées aux vastes panoramas ; traversées forestières ; vagabondages au creux de vallons sauvages, bordés quelquefois de hautes falaises. Enfin, le randonneur découvrira l’abbaye de Maredsous, les ruines de Montaigle, le château ferme de Falaën et surtout de beaux villages aux maisons de pierres. 

    Maredsous

    Monastère fondé au dix-neuvième siècle, dans la jolie vallée de la Molignée, affluent de la Meuse. Maredsous dépend d’un passé bien plus lointain. Plus que millénaire, en réalité.

    abbaye maredsous

    Petit village aux activités multiples telles que la vie lithurgique, publications scientifiques, bibliques et pastorales, accueille chaque année quelques 300.000 visiteurs. L’abbaye fut construite vers 1872 par des Bénédictins dans un style néo-gothique, sur un plateau boisé dominant la vallée de la Molignée.

    Le Monastère dépend d’un passé bien plus lointain, plus que millénaire, en réalité.  Les moines de Maredsous sont des bénédictins. Pourquoi ce nom de bénédictin? Parce qu’ils suivent une Règle de vie composée par saint Benoît (en latin = Benedictus; d’où bénédictins, pour désigner ses disciples). Saint Benoît n’a pas inventé la vie monastique, sa Règle est héritière de toute une tradition.

    La bière

    Les bières de Maredsous sont des bières d’abbaye.

    Il existe 4 bières de Maredsous, toutes de haute fermentation avec refermentation en bouteilles. Elles sont fabriquées à la brasserie Moortgat à Breendonk (Duvel).

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    Les arômes délicats, fruités ou caramélisés de ces bières se marient parfaitement avec les parfums du fromage de Maredsous dans un mélange subtil et harmonieux…

    Le fromage

    En 1953, la ferme de l’Abbaye produisant en quantité abondante un lait d’excellente qualité, les moines décidèrent de créer leur propre fromage.  Sur le modèle du réputé Port-Salut, ils renouèrent avec des méthodes d’affinage ancestrales pour créer un produit d’exception : un fromage à croûte qui rencontra un succès immédiat.

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    En 1959, les moines cédèrent la production à la Laiterie régionale de Herve.  Le fromage de Maredsous cultive cependant toujours son caractère unique dans les caves de l’Abbaye au moment de l’affinage où il trouve un environnement propice à la métamorphose du ‘caillé’, le lait coagulé qui sert de préparation.

    Le pain

    Les produits fabriqués dans les ateliers de l’Abbaye sont vendus exclusivement à la cafetaria du Centre St Joseph : vous ne les trouverez nulle part ailleurs.

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    Si le pain des moines est toujours fabriqué selon la même recette, le pain de froment est quant à lui le résultat d’un mélange de véritable farine de froment, de lait et matière grasse soigneusement sélectionnée.

    Les tartes, les gâteaux et pâtisseries sont réalisés avec le même savoir faire.

    Les draisines

    Les Draisines de la Molignée sont un savant mélange du cuistax et de véhicule ferroviaire. L’ancienne ligne 150, reliant jadis Tamines à Jemelle, leur sert de support. Grâce à elles, vous découvrirez de splendides paysages inédits de la vallée de la Molignée. Détente en pédalant à votre rythme sur la voie qui longe la pittoresque vallée de la Molignée entre Falaën et Maredsous.

    draisines

    Maredret, village artisanal

    Vous serez séduits par un village réputé pour la beauté de ses paysages et ses richesses naturelles dominé par une abbaye néo-gothique. Le petit patrimoine (chapelle, calvaire..) saura vous émerveiller au détour d’un chemin. Mais le village de Maredret  s’est surtout développé autour de ses artisans, par la visite du Musée du Bois et de la Vie Rurale qui présente plus de 1.800 pièces, du XIXe siècle à nos jours.  

     artisanat maredret

    artisanat maredret1

    Le village abrite une abbaye datant du XIXe siècleLa fondation de cette abbaye des Saints Jean et Scholastique s’inscrit dans le renouveau monastique du 19ème siècle. La première pierre de l’abbaye fut posée le 5 août 1891.

    Maredret

    abbaye de Maredret

    Les ruines de Montaigle

    Se dressant fièrement sur un éperon rocheux, dans une nature sauvage, les ruines du château fort de Montaigle semblent sortir tout droit d’un Moyen Age légendaire.
    Elles occupent le sommet d’un massif calcaire s’étirant d’est en ouest et dominant, à la cote moyenne de 
    160 mètres, le confluent de la Molignée et du Flavion dont les eaux mêlées vont rejoindre celles de la Meuse en aval du village d’Anhée.
    Le vallon tout entier ne manque pas de grandeur ni de beauté, mais son caractère émouvant a sans doute moins compté aux yeux des populations passées que les possibilités de défense naturelle qu’il leur offrait.

    ruines montaigle

       les ruines de Montaigle

    Falaën

    Falaën, est accroché à un versant de la vallée qui mène à la Molignée. Cette rivière serpente au milieu des bois et forêts avoisinants et ses méandres invitent, chaque week-end, au calme et à la promenade.

    L’habitat très dense en pierre calcaire, enserre des volumes hauts appartenant pour la plupart au XIXème siècle dont l’implantation souple ménage des courettes refermées par des dépendances. Le village est constitué d’un ensemble d’habitations du 19 ème siècle en pierre calcaire sous toitures de pannes rouges, implantées souplement de part et d’autre de la voirie et précédées de courettes pavées.

    Le château ferme de Falaën (17e siècle) est constitué d’un quadrilatère construit en briques et en pierres durant la seconde moitié du XVIIème siècle et protégé par 4 tours d’angle.

    chateau ferme falaen

    château ferme de Falaën

    Sosoye

    Niché dans les méandres de la Vallée de la Molignée, Sosoye est un charmant petit village condruzien.  Autour de sa rue principale, le cœur du village est en pierre calcaire. La montagne de Ranzinelle surplombe Sosoye et offre une vue imprenable sur la Molignée et les charmes du village.

    sosoyeSosoye

     

    A côté des produits classiques tels que la bière et le fromage de Maredsous, on peut également s’arrêter pour déguster les fameuses truites de la Molignée et les farios élevés dans la pisciculture d’Ermeton-sur-Biert, le cresson, les escargots de Warnant, « Li Crochon », la boulette de Chertin à Falaën, le Sommière, le Molignard et encore bien d’autres succulents mets… 

    truite

     

    molignée 1

     


    2 commentaires
  • MANGEZ DU PAIN

    Le pain, à la base de la pyramide alimentaire.

    pyramide alimentaire

    La pyramide alimentaire nous indique les aliments à consommer régulièrement et d’autres plus occasionnellement.

    Au premier niveau, se trouve l’eau, indispensable à la vie.

    Le pain se situe au deuxième niveau, celui des glucides ou sucre lents qui libèrent lentement dans le corps l’énergie dont celui-ci a besoin.

    pain

    Donnez-nous notre pain quotidien

    Consommer 200 g de pain par jour est idéal pour notre équilibre alimentaire : cette raison quotidienne de pain apporte, à elle seule, tous les éléments nutritifs de base au grand complet.

    Les glucides complexes : ils fournissent de l’énergie « longue durée » et permettent d’éviter la sensation de faim. Rien de tel pour recharger nos batteries.

    Une ration de 200 g de pain (soit environ 10 tranches d’un petit pain carré de 400 g) couvre 20 % de nos besoins en glucides quotidiens.

    Les protéines végétales : elles sont essentielles à la croissance des enfants et des adolescents. Les protéines présentes dans le pain viennent de la farine.

    Une ration de 200 g de pain couvre 8 % de nos besoins.

    Les fibres : elles favorisent la digestion et régulent le transit intestinal.

    Les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments :

    Ils sont présents dans le pain grâce aux farines qui le composent. Outre le magnésium et les oligo-éléments, le pain contient également des vitamines du groupe B qui participent au bon fonctionnement du système nerveux. Des vitamines PP diminuent le risque de la maladie d’Alzheimer. Sans oublier la vitamine E, anti-oxydant qui diminue le risque de maladie cardio-vasculaire.

    Le pain ne fait pas grossir

    Donner aux enfants l’habitude de manger du pain quand ils ont faim est une bonne façon de les aider à limiter les aliments trop sucrés et trop gras qu’ils ont tendance à consommer en excès. Au vu de la courbe de l’obésité infantile qui connaît une hausse inquiétante, il est recommandé aux enfants de manger du pain pour rééquilibrer en douceur leur alimentation.

    pain1

     

    Pain blanc, pain demi gris ou pain complet : que choisir ?

    Au niveau nutrition,el, le pain blanc comprend plus de glucides que le pain gris. Celui-ci comprend plus de fibres et protéines que le blanc. Le pain complet est un des plus riches en fibres et vitamines B et E qui protègent du vieillissement cellulaire.

    Pour une alimentation équilibrée, il faut consommer à la fois du pain blanc et du pain gris ou du pain complet.

    Plaisirs variés

    D’autres céréales peuvent être utilisées pour fabriquer de la farine : l’avoine, l’épeautre, le maïs, l’orge, le sarrasin, le seigle et le sésame. Ces farines peuvent être mélangées avec la farine de blé pour fabriquer du pain. Le pain d’épeautre, par exemple, est le compagnon idéal du fromage. Le pain de seigle accompagne très bien les charcuteries et le poisson fumé de nos rivières.


    votre commentaire
  • LES MARCHES DE NOEL

    Mons

    A Mons, « Cœur en Neige » est également devenu un des grands rendez-vous de l’hiver wallon. Au programme, un beau marché de Noël, sur la Grand-Place et celle du Marché aux Herbes, avec une patinoire en forme de cœur, un décor de forêt enchantée où se baladent fées et lutins, et de nombreuses animations.

    LES MARCHES DE NOEL

    monsMons

    Bruxelles

    « Plaisirs d’hiver », ce ne sont pas moins de 240 chalets qui s’étalent autour de la Grand-Place, de la Bourse, de la place Sainte-Catherine et sur le Marché aux poissons pour former le plus grand marché de Noël de Belgique.

    bruxelles

    Bruxelles

    Eupen

    Tradition germanique oblige, Eupen accueille un beau marché de Noël, qui ne dure malheureusement que le temps d’un week end. A cette occasion, des milliers de lumières illuminent la ville et les 60 petits chalets joliment décorés exposent leur artisanat.

    LES MARCHES DE NOEL

    eupenEupen

    Bruges

    Si la tradition des marchés de Noël est moins présente en Flandre qu’en Wallonie, celui de Bruges vaut néanmoins le détour. Les chalets sont installés sur la Grand-Place, la place Simon Stevin et le long des rues du centre-ville, richement décorées pour l’occasion.

    bruges

    Bruges

    Thuin

    Thuin a misé la carte de l’originalité, avec un marché de Noël qui se déroule sur l’eau. Sur la rive droite de la Sambre, les bateliers accueillent le public sur leurs péniches pendant les trois week-ends précédant Noël.

    thuin

    Thuin

    Liège

    Créé il y a plus de vingt ans et réputé pour son ambiance festive et conviviale, le « Village de Noël » liégeois est devenu une étape incontournable des réjouissances hivernales. Avec ses 180 chalets (soit le plus grand marché de Noël de Wallonie), il attire chaque année plus d’un million de personnes.

    LES MARCHES DE NOEL

    marché liègeLiège

    Cologne (Allemagne)

    Cologne abrite pas moins de six marchés de Noël. Le plus grand et le plus décoré se trouve au pied de la cathédrale : dans plus de 160 chalets, vous pouvez voir travailler les artisans et déguster de nombreuses gourmandises. Les échoppes les plus anciennes sont elles situées sur le Neumarkt.

    cologne

    Cologne

    Montjoie (Allemagne)

    Cette petite ville typique aux superbes maisons à colombages vaut aussi le détour pour son marché de Noël, pas très étendu, mais plein de charme.

    montjoie

    Montjoie

    Bernkastel-Kues (Allemagne)

    Dans ce petit village de la Moselle allemande, le marché de Noël, installé sur une place médiévale entourée de maisons à colombages et dans les étroites ruelles avoisinantes, est particulièrement pittoresque.

    Rüdesheim (Allemagne)

    Le « Marché de Noël des Nations » de Rüdesheim crée une ambiance internationale dans la vieille ville de cette cité pittoresque, installée au bord du Rhin. Sur plus de 120 stands, 12 pays présentent leurs coutumes de Noël.

    ruedesheim

    Ruedesheim

     


    6 commentaires

  • votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires