• LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE 

     la molignée

    La Molignée

    Cette petite rivière du Condroz, fleuron de ce coin du Namurois, creuse sa vallée depuis la région de Mettet et Florennes pour se jeter dans la Meuse à Anhée après avoir reçu quantité de petits affluents dont le principal est le Flavion. Généralement calme, sauf en cas de grosses crues, elle nous a donné des paysages somptueux, dans lesquels se sont naturellement intégrés de charmants petits villages.

    Cette rivière sinueuse, encore sauvage en de nombreux endroits, donne son charme à l’une des plus petites vallées de la province de Namur et certainement l’une des plus encaissées.

    molignee1

    La Molignée et le Flavion ayant profondément entaillé le plateau calcaire, le relief comporte quelques dénivelées excitantes.

    L’itinéraire en est fort varié : campagnes bosselées aux vastes panoramas ; traversées forestières ; vagabondages au creux de vallons sauvages, bordés quelquefois de hautes falaises. Enfin, le randonneur découvrira l’abbaye de Maredsous, les ruines de Montaigle, le château ferme de Falaën et surtout de beaux villages aux maisons de pierres. 

    Maredsous

    Monastère fondé au dix-neuvième siècle, dans la jolie vallée de la Molignée, affluent de la Meuse. Maredsous dépend d’un passé bien plus lointain. Plus que millénaire, en réalité.

    abbaye maredsous

    Petit village aux activités multiples telles que la vie lithurgique, publications scientifiques, bibliques et pastorales, accueille chaque année quelques 300.000 visiteurs. L’abbaye fut construite vers 1872 par des Bénédictins dans un style néo-gothique, sur un plateau boisé dominant la vallée de la Molignée.

    Le Monastère dépend d’un passé bien plus lointain, plus que millénaire, en réalité.  Les moines de Maredsous sont des bénédictins. Pourquoi ce nom de bénédictin? Parce qu’ils suivent une Règle de vie composée par saint Benoît (en latin = Benedictus; d’où bénédictins, pour désigner ses disciples). Saint Benoît n’a pas inventé la vie monastique, sa Règle est héritière de toute une tradition.

    La bière

    Les bières de Maredsous sont des bières d’abbaye.

    Il existe 4 bières de Maredsous, toutes de haute fermentation avec refermentation en bouteilles. Elles sont fabriquées à la brasserie Moortgat à Breendonk (Duvel).

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    Les arômes délicats, fruités ou caramélisés de ces bières se marient parfaitement avec les parfums du fromage de Maredsous dans un mélange subtil et harmonieux…

    Le fromage

    En 1953, la ferme de l’Abbaye produisant en quantité abondante un lait d’excellente qualité, les moines décidèrent de créer leur propre fromage.  Sur le modèle du réputé Port-Salut, ils renouèrent avec des méthodes d’affinage ancestrales pour créer un produit d’exception : un fromage à croûte qui rencontra un succès immédiat.

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    En 1959, les moines cédèrent la production à la Laiterie régionale de Herve.  Le fromage de Maredsous cultive cependant toujours son caractère unique dans les caves de l’Abbaye au moment de l’affinage où il trouve un environnement propice à la métamorphose du ‘caillé’, le lait coagulé qui sert de préparation.

    Le pain

    Les produits fabriqués dans les ateliers de l’Abbaye sont vendus exclusivement à la cafetaria du Centre St Joseph : vous ne les trouverez nulle part ailleurs.

    LA VALLEE DE LA MOLIGNEE

    Si le pain des moines est toujours fabriqué selon la même recette, le pain de froment est quant à lui le résultat d’un mélange de véritable farine de froment, de lait et matière grasse soigneusement sélectionnée.

    Les tartes, les gâteaux et pâtisseries sont réalisés avec le même savoir faire.

    Les draisines

    Les Draisines de la Molignée sont un savant mélange du cuistax et de véhicule ferroviaire. L’ancienne ligne 150, reliant jadis Tamines à Jemelle, leur sert de support. Grâce à elles, vous découvrirez de splendides paysages inédits de la vallée de la Molignée. Détente en pédalant à votre rythme sur la voie qui longe la pittoresque vallée de la Molignée entre Falaën et Maredsous.

    draisines

    Maredret, village artisanal

    Vous serez séduits par un village réputé pour la beauté de ses paysages et ses richesses naturelles dominé par une abbaye néo-gothique. Le petit patrimoine (chapelle, calvaire..) saura vous émerveiller au détour d’un chemin. Mais le village de Maredret  s’est surtout développé autour de ses artisans, par la visite du Musée du Bois et de la Vie Rurale qui présente plus de 1.800 pièces, du XIXe siècle à nos jours.  

     artisanat maredret

    artisanat maredret1

    Le village abrite une abbaye datant du XIXe siècleLa fondation de cette abbaye des Saints Jean et Scholastique s’inscrit dans le renouveau monastique du 19ème siècle. La première pierre de l’abbaye fut posée le 5 août 1891.

    Maredret

    abbaye de Maredret

    Les ruines de Montaigle

    Se dressant fièrement sur un éperon rocheux, dans une nature sauvage, les ruines du château fort de Montaigle semblent sortir tout droit d’un Moyen Age légendaire.
    Elles occupent le sommet d’un massif calcaire s’étirant d’est en ouest et dominant, à la cote moyenne de 
    160 mètres, le confluent de la Molignée et du Flavion dont les eaux mêlées vont rejoindre celles de la Meuse en aval du village d’Anhée.
    Le vallon tout entier ne manque pas de grandeur ni de beauté, mais son caractère émouvant a sans doute moins compté aux yeux des populations passées que les possibilités de défense naturelle qu’il leur offrait.

    ruines montaigle

       les ruines de Montaigle

    Falaën

    Falaën, est accroché à un versant de la vallée qui mène à la Molignée. Cette rivière serpente au milieu des bois et forêts avoisinants et ses méandres invitent, chaque week-end, au calme et à la promenade.

    L’habitat très dense en pierre calcaire, enserre des volumes hauts appartenant pour la plupart au XIXème siècle dont l’implantation souple ménage des courettes refermées par des dépendances. Le village est constitué d’un ensemble d’habitations du 19 ème siècle en pierre calcaire sous toitures de pannes rouges, implantées souplement de part et d’autre de la voirie et précédées de courettes pavées.

    Le château ferme de Falaën (17e siècle) est constitué d’un quadrilatère construit en briques et en pierres durant la seconde moitié du XVIIème siècle et protégé par 4 tours d’angle.

    chateau ferme falaen

    château ferme de Falaën

    Sosoye

    Niché dans les méandres de la Vallée de la Molignée, Sosoye est un charmant petit village condruzien.  Autour de sa rue principale, le cœur du village est en pierre calcaire. La montagne de Ranzinelle surplombe Sosoye et offre une vue imprenable sur la Molignée et les charmes du village.

    sosoyeSosoye

     

    A côté des produits classiques tels que la bière et le fromage de Maredsous, on peut également s’arrêter pour déguster les fameuses truites de la Molignée et les farios élevés dans la pisciculture d’Ermeton-sur-Biert, le cresson, les escargots de Warnant, « Li Crochon », la boulette de Chertin à Falaën, le Sommière, le Molignard et encore bien d’autres succulents mets… 

    truite

     

    molignée 1

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Philippe
    Dimanche 16 Décembre 2018 à 15:04
    Philippe
    De très beaux souvenirs de jeunesse Joyeux Noël avant l'heure biz de l'irlandais
    2
    Lundi 17 Décembre 2018 à 08:54

    merci à toi Philippe de ta visite, joyeux Noël et bon voyage en Andalousie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :