• L'ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

    L’ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

    Déceler les symptômes de l’accident vasculaire cérébral

    En Belgique, une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral toutes les 30 minutes. Si certaines s’en sortent indemnes, d’autres conservent des séquelles plus ou moins graves. Comment l’éviter ?

    Familièrement appelée « attaque cérébrale » ou thrombose, les médecins parlent d’AVC, pour accident vasculaire cérébral.

    Dans 80 % des cas, il est causé par l’obstruction d’une artère cérébrale. Dans les 20 % restants, il est dû à la rupture d’une artère (hémorragie) ou à un anévrisme, qui ont pour conséquence l’interruption de la circulation sanguine dans le cerveau. Selon les zones atteintes, une ou plusieurs capacités sont atteintes : la parole, la vision, l’équilibre ou encore la motricité. Si l’irrigation sanguine est rapidement rétablie, on peut espérer que les séquelles ne sont pas permanentes.

    avc

    Mais si certaines zones restent plus longtemps privées de sang, elles seront irrémédiablement détruites. C’est la raison pour laquelle chaque seconde compte ! Lorsqu’une artère est obstruée, un traitement thrombolytique peut être administré dans les 3 heures. Il donne au patient de plus fortes chances de récupérer. Après 4 heures, les chances de guérison diminuent très nettement.

    Dès que ce type d’accident est soupçonné, il faut donc immédiatement former le 112 et noter l’heure des premiers symptômes.

    avc1

    Misez sur la prévention

    Chaque jour, 52 AVC sont dénombrés en Belgique. Chaque année, 7.000 Belges en meurent et 14.600 doivent apprendre à vivre avec le handicap, parfois très grave. Une grosse partie de ces drames pourrait être évitée si nous étions plus sensibilisés à réduire les facteurs de risques. Le meilleur antidote ? Un style de vie plus sain.

    1) Bougez modérément, au moins 30 minutes par jour (vélo, marche à pied …)

    2) Mangez sain, ne fumez pas.

    3) Faites régulièrement surveiller votre tension : l’hypertension est le facteur de risques principal. Or on constate que beaucoup de Belges ignorent qu’ils sont hypertendus ou ne suivent pas correctement les conseils et traitements qui leur sont prescrits lorsque leur tension est trop élevée.

    4) Agissez efficacement sur d’autres facteurs de risques : trop de cholestérol, diabète, abus d’alcool.

    Prenez votre santé en main.

    avc2

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Novembre à 07:48
    philou

    c'est important de reconnaître les symptômes de manière à gagner du temps face au problème...

    bonne semaine

    biz de l'Irlandais

    2
    Lundi 5 Novembre à 08:13

    merci Philippe de ta visite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :