• L'EAU DU ROBINET

    L’EAU DU ROBINET

    eau1.jpg

    L’EAU DU ROBINET, çà coule de source ?

    D’où vient l’eau de distribution ? Des nappes phréatiques ou du bassin de la Meuse !

    Quand on boit de l’eau du robinet, on imagine mal la somme de compétences qui se cache derrière. Savez-vous qu’une partie de l’eau consommée en Belgique provient de fleuves extrêmement pollués, comme la Meuse par exemple ?

    Environ 80 % de l’eau du robinet consommée en Wallonie sont issus de captages d’eau souterraine. Le reste est prélevé dans les cours d’eau, les barrages. Les eaux de surface prélevées dans les rivières sont filtrées sur sable ou au charbon actif pour éliminer le fer, le manganèse et l’ammonium.

    La désinfection de l’eau est obtenue grâce à l’ajout de chlore, d’ozone ou par le rayonnement d’ultraviolets.

    L’objectif est de respecter 48 paramètres de qualité fixés par l’Union européenne.

    L'EAU DU ROBINET

    Notons que le chlore, malgré son mauvais goût résiduel, est relativement inoffensif pour la santé. Un litre d’eau de distribution en contient au maximum un quart de milligramme. Il convient de rappeler que l’eau du robinet est l’une des denrées les plus contrôlées. Quelque 36.000 échantillons sont prélevés par an en Wallonie.

    La démarche est nécessaire, car les eaux souterraines sont davantage polluées aux nitrates que jadis. En cause ?

    Les eaux usées non épurées et les engrais utilisés par l’agriculture. Ces matières percolent jusqu’aux nappes et les contaminent.

    Le syndrome des bébés bleus

    Une norme fixe à 50 mg/l la concentration maximale en nitrates des eaux potables distribuées par le réseau. Les eaux brutes sont, de plus en plus, contaminées par les nitrates. Elles sont donc traitées ou diluées par des eaux de meilleure qualité pour respecter les normes européennes. Mais il subsiste certains problèmes ponctuels et localisés.

    Quel en est le danger ? La transformation des nitrates en nitrites dans l’appareil digestif de l’homme produit des nitrosamines cancérigènes. Chez les nourrissons, cette transformation agit sur le sang et empêche l’oxygénation normale de l’organisme. On parle alors de syndrome des « bébés bleus ». Il cause des dommages au cerveau, voire la mort.

    Faut-il pour autant ne consommer que de l’eau en bouteille ? Tout dépend du contenant. Une étude de l’Université Goethe de Francfort a révélé que les bouteilles en plastique polyéthylène téréphtalate libèrent des perturbateurs endocriniens dans l’eau. Ils influencent les fonctions sexuelles et reproductrices de l’homme. Sans compter l’impact écologique de ces bouteilles. L’eau de marque est « 1.000 fois plus chère que celle qui coule du robinet ».

    Un litre d’eau en bouteille plastique entraînerait la consommation d’un demi-litre de pétrole.

    eau.jpg


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Février à 11:58
    Daniel

    Bonjour Josiane,
    On boit l'eau en bouteille et de temps en temps l'eau du robinet
    Aujourd'hui encore le mauvais temps...
    Bon weekend A+
    Daniel

    2
    Dimanche 1er Mars à 06:58

    merci Daniel de ta visite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :