• LA PYRAMIDE DE KHEOPS

    LA PYRAMIDE DE KHEOPS

    KHEOPS : le mystère de sa construction résolu !

    4500 ans après que la pyramide a été érigée, un architecte français dévoile les techniques mises en œuvre pour la construire.

    Recherches, débats, rumeurs, la pyramide de Khéops, puissant pharaon de la Ive dynastie qui régna environ de 2551 à 2526 av. J.C., suscite questionnements et fascination depuis quarante-cinq siècles.

    khéops

     

    Proportions de rêve

    L’impressionnante création se dresse sur le site égyptien de Gizeh, à quelques encablures de la ville du Caire. Sa vocation, comme celle de tous les édifices de ce genre, est spirituelle : elle fut érigée par une civilisation en quête d’éternité pour abriter ses éminents défunts, les aider à s’élever et à rejoindre le monde des immortels.

    Constituée de 2.300.000 blocs de pierre de 2,5 tonnes chacun, elle s’approche de la perfection avec sa base nette, quasi carrée, presqu’exactement aligner sur le nord. Cette précision, supposant d’excellentes connaissances astronomiques et une grande maîtrise des travaux architecturaux, lui valut d’être classée parmi les Sept Merveilles du Monde antique par les Grecs et les Romains.

    Sa construction nécessité une vingtaine d’années et le dévouement de 30.000 hommes. Contrairement à la légende, ceux-ci n’étaient pas des esclaves mais des ouvriers décemment traités, nourris et logés. Avec ses vertigineux 137 mètres (146 mètres à l’origine) avant les changements de climat, les guerres et pillages-, la grande dame du désert a tenu le record du plus haut monument jusqu’à la fin du Moyen Âge. Mais comment les Egyptiens ont-ils pu la bâtir avec tant de raffinement ?

    khéops1

     

    Un long casse-tête

    Depuis Hérodote, savant de l’Antiquité, en passant par la Commission des Sciences et Arts dépêchée par Napoléon, de nombreux physiciens, architectes et égyptologues ont tenté de comprendre.

    En vain. Beaucoup ont envisagé l’utilisation de rampes enveloppantes, construites autour de la pyramide, afin de transporter et hisser les blocs, chacun tiré par 600 hommes. Bien que logique, cette théorie s’effondre en partie, au vu des parois du bâtiment : celles-ci étant lisses, aucune ramps n’aurait pu y être accrochée solidement jusqu’au sommet. Et quand bien même ce système aurait été possible à l’extérieur, comment les travailleurs auraient-ils alors acheminé de grosses poutres à l’intérieur ?

    C’est grâce à Jean-Pierre Houdin, architecte français, que le mystère s’est peu à peu éclairci. Se consacrant entièrement à l’énigme pendant huit ans, ce passionné est parti de l’idée selon laquelle une rampe en spirale aurait aidé les Egyptiens. Celle-ci aurait bien été aménagée à l’extérieur, en pente douce. Mais seulement pour construire les 43 premiers mètres. Ensuite, les ouvriers auraient eu recours à une ramps intérieure courant juste sous la façade de l’édifice ! En démontant la rampe externe, ils se seraient servis des blocs de celle-ci pour achever la pyramide, via la seconde rampe interne. Houdin a pu détecter puis prouver la présence de cette dernière, grâce à un test de gravimétrie et une maquette en 3D sur ordinateur. Il a rendu ses conclusions publiques en septembre dernier.

    Les autorités égyptiennes, tatillonnes, mettront du temps à valider sa découverte. Cependant, le génial chercheur peut d’ores et déjà se targuer d’avoir résolu un des plus grands casse-tête de l’humanité.

    khéops2

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Mars à 16:42
    Mimi du Sud 83
    Kikou Josiane,
    c'est génial après 4500 ans, nous savons l'histoire de cette très belle pyramide. ♡♡
    Et puis cela fait rêver d'y aller, de voir cette magnifique construction :-)
    Je te souhaite de passer un bon et agréable week-end, gros bisous à toi ma belle :-)
    2
    Samedi 16 Mars à 09:19

    merci mimi de ta visite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :