• RETROUVEZ UN BON SOMMEIL

    COMMENT J’AI RETROUVE UN BON SOMMEIL

    Il existe des techniques scientifiques tout à fait sérieuses pour venir à bout des troubles du sommeil. Elles agissent sur le psychisme, sur le comportement et sur les émotions.

    le sommeil

    Ce qui aide …

    Ne jamais se coucher avant de tomber de fatigue

    Se lever tôt chaque matin

    Ne jamais essayer de rattraper son sommeil en journée

    Prendre son dernier verre d’alcool ou de vin au plus tard deux à trois heures avant d’aller se coucher

    Faire chaque jour de l’exercice physique

    Se lever en cas d’insomnie

    Faire quelques exercices de relaxation avant de se coucher

    Compter les moutons autrement.

    RETROUVEZ UN BON SOMMEIL

     

    … Et ce qui n’aide pas

    Le journal des idées noires

    Respirer par le ventre

    le sommeil

     


    votre commentaire
  • LE MARBRE DE CARRARE (Italie)

     CARRARE, MICHEL-ANGE & Co

    LE MARBRE DE CARRARE

    Michel-Ange avait imaginé, il y a cinq cents ans, de tailler, dans une de ces montagnes, une statue gigantesque. Aujourd’hui on y façonne des madones en série, des sculpteurs de renom y font dégrossir leurs œuvres, et la pierre arrachée aux carrières qui entourent Carrare recouvre les façades d’immeubles cossus dans le monde entier. A travers les siècles, les changements de mœurs et de techniques, la capitale du marbre a su s’adapter à l’évolution des temps sans sacrifier sa tradition anarchiste.

    carrare.jpg

    La multiplication des « Pouces »

    Une technique particulière permet aux artisans de Carrare de reproduire dans leurs moindres détails des œuvres mondialement connues. Des points de repère sont marqués sur un modèle de petit volume et reportés, à l’aide d’un compas, sur un bloc de marbre brut. Il ne reste qu’à tailler celui-ci suivant ces repères pour obtenir une réplique exacte de la pièce, en trois dimensions et  la grandeur désirée.

    carrare,marbre

    L’invention du fil à couper le marbre

    Dans les carrières d’altitude, le précieux marbre blanc est découpé en grandes tranches régulières pesant 30 tonnes chacune, puis divisé en blocs plus petits pour en faciliter le transport. Toutes ces opérations s’effectuent à l’aide de l’ingénieux système du fil hélicoïdal, câble d’acier formant une longue boucle sans fin. Entraîné par des poulies, ce « fil » est le support conducteur du sable qui coupe le marbre par abrasion.

    Des scies sans dents pour débiter marbre ou granit

    LE MARBRE DE CARRARE

    Dans des centaines de scieries de Carrare, les artisans ont appliqué le principe de base du fil hélicoïdal. Leurs « scies » sont donc de simples lames lisses qui poussent du sable abrasif dans le bloc de marbre, et qui par leur va-et-vient le découpent en tranches régulières selon l’épaisseur voulue.

    carrare,marbre

    De l’art authentique aux madones de série

    On peut presque tout faire avec du marbre, tout ce qui est beau. Des saints et des cupidons. Des vierges et des nymphes. De la Renaissance à nos jours, des œuvres innombrables en témoignent. Certes, le grossier burin et la massette des anciens ont été remplacés par des outils modernes, des ciseaux pneumatiques, des ponceuses électriques. Mais aujourd’hui encore, c’est la main de l’homme qui apporte la touche finale dont tout dépend, même quand il s’agit de fabrication de série, comme c’est souvent le cas pour l’imagerie religieuse.

    carrare,marbre

    Le royaume où le marbre est roi

    S’étendant sur les derniers contreforts des Alpes Apuanes, Carrare se trouve très près de la mer Tyrrhénienne, à une dizaine de km seulement. Cette frange de terrain, fortement urbanisée, est une sorte de prolongement de la ville elle-même, qui aboutit, en bord de mer, à l’agglomération de Marina de Carrare, à la fois station balnéaire réputée et port de commerce par où transite le marbre. 

    LE MARBRE DE CARRARE

    C’est aux alentours immédiats de Carrare, à environ 200 m au-dessus du niveau de la mer, ou vers l’amont, à des altitudes se situant entre 300 et 800 m que l’on rencontre la presque totalité des carrières de marbre de la région. On en dénombre plus de 500, réparties sur trois vallées : Colonnata, Fantiscritti et Ravaggione, dans lesquelles s’éparpillent de nombreux villages où habitent les ouvriers carriers. Mais il faut aller plus loin et monter plus haut pour trouver les carrières d’où l’on extrait le marbre blanc pur qui a fait la renommée de Carrare, sur le mont Altissimo, entre 1200 et 1500 m d’altitude.

    carrare,marbre

     


    votre commentaire
  • LES SOURCES DU NIL 

    A LA DECOUVERTE DES SOURCES DU NIL (Burundi)

    Le mystère des sources du Nil a été gardé quelque six mille ans et les controverses n’ont pas manqué de l’épaissir. Déserts, chutes, rapides, steppes, chaos rocheux, grands lacs, montagnes, marais inextricables, hostilité des riverains, maladies tropicales, épuisement dû aux longues distances et aux climats firent obstacle aux expéditions qui tentaient de remonter le fleuve.

    nil, burundi, afrique 

    L’origine du Nil n’a été élucidée qu’à partir de 1862 et la découverte de sa source la plus méridionale, au royaume du Burundi, ne date que de 1937. La source principale ne fut atteinte qu’en partant de l’Océan Indien. Ce fut l’enjeu d’expéditions au cours desquelles s’illustrèrent les explorateurs anglo-saxons Speke, Grant, Burton, Stanley, Living-stone et plusieurs autres grands voyageurs italiens, belges, allemands et français. Il revient à un explorateur français, Bernard Pierre, le mérite d’avoir atteint par escalade en 1956 la source la plus élevée du fleuve : la Margherita, point culminant du Ruwenzori dont la fonte des neiges alimente la rivière Semliki qui se jette dans le déversoir du Nil Albert, le lac Albert.

    nil, burundi, afrique

    Bernard Pierre, fort de ses expériences vécues dans le berceau du Nil et au terme d’une minutieuse enquête historique, retrace dans son ouvrage « Le roman du Nil » l’épopée de la découverte des diverses sources.

    nil, burundi, afrique

    la rivière Semliki

    Un autre Français, Jean Laporte, a pour la première fois, en 1950, descendu, en kayak et canoë, le Nil depuis ses sources et il a réalisé un long métrage « Première sur le Nil ».

    Il est maintenant incontesté que le déversoir du lac Victoria baptisé par Speke « chutes Ripon » est la source principale du Nil. Mais dit-on que le lac Léman est la source principale du Rhône ? Le Nil, à hauteur du lac Victoria, a déjà parcouru plus de mille kilomètres !

    On finit par découvrir que la vraie source du Nil se situait au flanc du mont Kikizi, à deux mille cinquante mètres d’altitude.

    nil, burundi, afrique

    le mont Kikizi

     


    votre commentaire
  • NOS FORÊTS

    NOS FORETS SE PORTENT BIEN

    Quelle surface les forêts occupent-elles en Belgique et en Europe ?

    La Belgique compte 7000 km2 de forêts, soit 23 % du territoire. Mais il y a des variations selon les endroits : la forêt recouvre 30 % de la Région wallonne, ou encore 50 % de la province du Luxembourg. Au niveau de l’Europe (y compris la Russie), les forêts représentent 44 % de la surface totale, soit 10 millions pour la seule Russie. Cela permet de relativiser l’importance de la forêt en Belgique, qui est un tout petit confetti.

    IMG_0011.jpg

    La surface des terres boisées européennes est-elle en augmentation ou en diminution ?

    Elle est en légère augmentation. Cela signifie que les surfaces forestières en Europe sont stables. Il n’y a pas de réelles menaces sur nos forêts, du moins à court terme. Les changements climatiques sont souvent avancés comme menace potentielle. Il y a une fréquence plus importante de tempêtes. Celles-ci ne sont pas nécessairement des menaces au plan écologique parce que la forêt peut toujours se régénérer.

    SL370653.JPG

    Les tempêtes impliquent plutôt des conséquences économiques avec une perte de production de bois. Les menaces à plus long terme sont liées à l’augmentation des températures. Cela pourrait impliquer des changements à moyen et long terme : des espèces forestières pourraient régresser dans certaines parties d’Europe.

    foret.jpg

    D’autres menaces pèsent-elles sur les forêts européennes ?

    Pas vraiment. Les Etats contrôlent bien leurs forêts. Il y a un peu moins de contrôle en Russie, bien que les Russes aient fait beaucoup de progrès ces dernières années. La principale menace dans les pays émergents (les pays de l’Est) est l’exploitation illégale et non contrôlée. Mais la forêt ne risque pas de disparaître pour autant. Par contre, sa valeur économique à un endroit donné peut être diminuée.

     foret1.jpg

    Et la pollution liée à l’activité humaine n’a-t-elle pas d’impact ?

    Les pluies acides et les émissions de différentes substances dont on a beaucoup parlé dans les années 1970-1980 ont régressé. Beaucoup de progrès ont été faits et cette problématique n’est plus d’actualité, même s’il faut rester vigilant. Toute une série de dispositifs sont d’ailleurs mis en place au niveau européen pour surveiller la qualité sanitaire des forêts et la qualité de l’air. Nous ne pouvons plus parler de menace importante même si, dans les pays émergents, il y a parfois des sites industriels avec des productions importantes de produits nocifs.

    NOS FORETS

    Finalement, les forêts européennes se portent bien …

    Globalement, elles sont en bonne santé et rendent toute une série de services : production de bois, production d’énergie renouvelable, elles hébergent une biodiversité, elles protègent le sol, elles permettent aux gens d’aller se promener dans un cadre agréable …

    forêt.jpg


    votre commentaire
  • LA FRITE

    Qu’est-ce qui fait battre le cœur des Belges à l’unisson ? Les frites, bien sûr ! Mais pourquoi nos frites sont-elles si savoureuses ? Pourquoi les aimons-nous tant ? Et pourquoi les frites qu’on trouve ailleurs sont nettement moins bonnes ?

    frite

    Le président de Navefri, l’association des gérants de friteries nous répond : 

    « Suivez une formation, dressez un business plan, utilisez les bons appareils, venez apprendre le métier en Belgique et armez-vous d’une bonne dose de patience ! »

    Ces messages prouvent que nos frites et nos fritkots sont un véritable patrimoine qu’il faut défendre et promouvoir.

    LA FRITE

    Pourquoi la frite belge est unique ?

    « La Belgique est le seul pays qui se soit doté d’une loi concernant les friteries. Un exploitant qui n’a pas de diplôme de cuisinier ou de traiteur ne peut en principe servir que des frites, des snacks frits et trois plats bien précis (potée ou carbonnades et boulettes sauce tomate). Ce qui explique que nos gérants de friterie se soient tous spécialisés. Cette limitation nous rend uniques. L’Europe aimerait que la Belgique libéralise le secteur et permette aux friteries de servir toutes sortes de plats. Nos fritkots deviendraient alors de banals snacks, comme on en trouve à l’étranger. Notre savoir-faire se perdrait, c’est pourquoi nous nous insurgeons contre cette libéralisation ».

    frite

     

    La frite comme doudou

    Le parfum typique, la chaleur, le croustillant, la graisse … tous ces éléments stimulent les endorphines, hormones du plaisir. Un passage à vide ou simplement envie de se faire plaisir ? Rien de tel qu’un bon cornet de frites. D’ailleurs, que fait le Belge lorsqu’il rentre de vacances, épuisé après un long voyage ? Il met le cap sur sa friterie préférée ! « Pour toutes ces raisons, la dégustation de frites doit rester un moment privilégié. Commander chaque jour de mauvaises frites dans une cantine, c’est tuer le plaisir de la frite. Il est conseillé de n’en manger qu’une fois par semaine. »

    LA FRITE

    Le secret des véritables frites belges

    Elles sont préparées exclusivement avec des bintjes fraîches (et non surgelées)

    Elles sont coupées en forme de bâtonnets (section carrée et non arrondie)

    Elles sont cuites dans une bonne graisse de bœuf, une bonne graisse végétale ou un mélange des deux

    Elles sont cuites deux fois, avec suffisamment de temps entre les deux cuissons (idéalement 1 heure). Les bâtonnets qui ont refroidi doivent subir un choc thermique quand on les replonge, c’est ce qui rend les frites croustillantes

    Elles sont croustillantes à l’extérieur mais pas trop cuites, et moelleuses à l’intérieur mais pas molles

    Elles sont servies très chaudes, de préférence en cornet.

    frite


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique