• 10.000 VISITES 

    10.000 VISITES

     

    10.000 visites, cela se fête

    Revenez vite, rien ne s’arrête

    Pour vos lectures, vos avis

    De tout cœur je vous dis « merci ».

    Vos commentaires pour enrichir

    Ils servent aussi à embellir

    Les votes en plus me donnent envie

    De poursuivre ma poésie

    Et vivre avec vous mes voyages

    Vous exposer mes paysages

    En écrivant, c’est un plaisir

    De proposer et vous offrir

    Une palette de couleurs

    Parfois agrémentée de fleurs.

    « MERCI » à tous mes visiteurs

    J’espère vous donner du bonheur.

    Vers mon blog, venez-y à l’aise

    Au pays de la langue française !

     

    merci.jpg

    10.000 VISITES

    http://josiane80.eklablog.com

     


    votre commentaire
  •  

    drapeau

    L’Armistice, 11 novembre

    C’est la commémoration de l’armistice signée par les pays en guerre lors de la Première Guerre mondiale, appelée à l’époque «la Grande Guerre». Cette guerre, qui dura de 1914 à 1918, fit environ

    9 millions de morts.

    Le 11 novembre 1918, à 5h15 du matin, les plénipotentiaires allemands acceptaient les conditions d’armistice du Maréchal Foch. Quelques heures plus tard, à 11h00, le « cessez le feu » sonnait sur tout le front mettant un terme à quatre années d’une guerre effroyable.

    Les familles pleuraient plus de 9.000.000 de soldats. Plus de 80.000 Belges étaient tombés durant ces 4 années. Néanmoins, le 11 novembre reste le symbole d’une victoire. Victoire de la démocratie mais aussi de la paix sur une désastreuse guerre européenne, entraînant une grande partie du monde dans son malheur et sa déraison.

    poilus

    L’armistice est signé dans le wagon spécial du généralissime Foch, au carrefour de Rethondes, au milieu de la forêt de Compiègne, le 11 novembre à 5h15 du matin.

    L'ARMISTICE

    Le wagon de l’Armistice est la voiture de chemin de fer dans laquelle furent signés l’Armistice du 11 novembre 1918 entre l’Allemagne, la France et ses alliés et celui du 22 juin 1940 entre l’Allemagne et la France à la clairière de Rethondes dans la forêt de Compiègne dans l’Oise. Ce wagon fut mis en service en 1914 par la Compagnie des Wagons-Lits, affecté au train du maréchal Foch en 1918, exposé aux Invalides puis dans la clairière de Rethondes pendant l’Entre-deux-guerres. Emmené en Allemagne après la signature de l’armistice en 1940 et exposé à Berlin, il fut détruit en avril 1945 par les SS, sur ordre d’Hitler.

    wagon de l'armistice

    La clairière historique de 100m de diamètre se situe sur le territoire de Compiègne (et non Rethondes) dans laquelle se trouvent notamment les monuments commémoratifs de l’Armistice du 11 novembre 1918, la statue du Maréchal Foch et le musée.

    clairière de l'armisticeLa clairière de l'Armistice

    Le 11 novembre 2019

    Mais pour moi ce 11 novembre est encore plus que l'Armistice, c'est le jour du décès de mon papa, en 1967.

    L'ARMISTICE

    Je pense à toi mon cher papa. Tu me manques !

     

    EN SOUVENIR DE MON CHER PAPA

    Cher papa, parti bien trop tôt pour l’au-delà

    J’avais tant besoin de toi à ce moment là !

    Ta vie fut marquée par tant d’ardeur au travail

    D’abord ta profession faisant partie du rail

    Et aussi ta maison dans les moindres détails.

    Mais tu fus pour tes enfants le père idéal

    Celui sur qui l’on pouvait compter sans égal

    Je ne t’ai pas redit suffisamment « je t’aime »

    Trop occupée à résoudre tous mes problèmes.

    Merci papa, pour ce que tu nous as tracé

    Tu me manques tellement, mon cœur est peiné.

    En ce 11 novembre 1967, mon père partait vers le ciel. 


    2 commentaires
  • CONFISERIES

    Confiseries : ce n’est pas bon … bon !

    Leurs couleurs vives et leur goût acidulé vous remontent le moral et enchantent vos papilles. Pourtant, mieux vaut les consommer avec modération et pas seulement à cause du sucre qu’ils contiennent et des caries qu’ils peuvent provoquer.

    Gommes acidulées, dragées, pâtes caramélisées font partie du quotidien de nombreux enfants. Faut-il pour autant leur prévoir des plats débordants de confiseries multicolores pour fêter leur anniversaire ? Car les bonbons contiennent souvent des colorants dont certains peuvent provoquer des réactions allergiques ou d’hypersensibilité. Certains d’entre eux sont également soupçonnés d’accroître les symptômes d’hyperactivité chez les enfants.

    CONFISERIES

    Colorants suspects

    Une quinzaine de recherches montrent en effet un lien entre l’augmentation de l’activité des enfants hyperactifs et leur consommation de bonbons contenant des colorants douteux.

    Test Achats a mené l’enquête – Objectif : identifier la présence ou non de quatorze colorants douteur dans des bonbons vendus en vrac. Résultat : la concentration maximale légale en colorants était respectée dans la majorité des échantillons. Mais pour trois d’entre eux, elle était trop élevée et dans un cas, la confiserie contenait même du E123, un colorant interdit dans les bonbons !

    Malgré cette situation plus ou moins correcte, l’organisme de défense des consommateurs souligne un point essentiel : quand un aliment est vendu en vrac, il est difficile de savoir quels ingrédients il contient. De plus, les colorants alimentaires sont également présents dans quantité d’autres aliments que les enfants consomment souvent. Il y a donc réellement un risque de cumul et donc de dépassement de la dose journalière admissible. Le meilleur conseil à donner serait donc : des bonbons oui, mais en petites quantités et les plus naturels possible.

    bonbons.jpg

    votre commentaire
  • LE RIRE

    rire.jpg

    RIEZ, C’EST BON POUR LA SANTE

    Le rire fait partie de la nature humaine. Il désarme, fait fondre la glace et disparaître les convenances ; il crée une complicité et une connivence qui font chaud au cœur et au corps !

    Depuis l’Antiquité, la sagesse populaire a toujours associé le rire au bien-être et à la santé. Certaines études indiquent aujourd’hui que rire est bénéfique à l’équilibre du corps et de l’esprit. Bien sûr, s’esclaffer tous les jours ne permet pas d’abandonner les traitements médicamenteux classiques. Même si certains ont loué les vertus du rire en annonçant avoir réussi, grâce à lui, à se débarrasser d’une pathologie douloureuse. Rire n’est pas la solution miracle à tous les maux.

    Il n’en reste pas moins que le rire est bel et bien un de nos meilleurs allés. Très bon exercice musculaire et respiratoire, il stimule la bonne humeur et la détente, il aide à chasser les émotions négatives, le stress et renforce ainsi nos défenses naturelles tout en réduisant la perception de la douleur. Gratuit, sans effets secondaires indésirables, à la portée de tous : c’est donc un remède à cultiver.

    Gymnastique et oxygénation

    Rire sollicité un très grand nombre de muscles (visage, larynx, cage thoracique, diaphragme, abdomen, jambes …) Il provoque une onde de contractions-décontractions qui libère les tensions (la tête ne tient plus droit, le corps ne tient plus debout, les mains lâchent ce qu’elles tenaient …) En parallèle, le rythme cardiaque s’accélère avant de diminuer de façon durable. Le calibre des vaisseaux sanguins augmente, ce qui fait baisser la pression artérielle et la ventilation pulmonaire s’accroît.

    LE RIRE

    Le rire est aussi un bon moyen de s’oxygéner. Il augmente considérablement les fonctions respiratoires. L’inspiration est courte mais intense, la pause respiratoire beaucoup plus longue et l’expiration plus prolongée et saccadée, ce qui vide plus complètement les poumons. Un peu comme le font les yogis (dans le yoga, la durée de l’expiration et de la pause respiratoire sont bien plus longues que la durée de l’inspiration). En 1995, un médecin indien a d’ailleurs mis au point le « yoga du rire ». Cette technique invite à retrouver le « vrai » rire enfantin. Pas le rire moqueur et cynique mais le rire pur et profond.

    Comment ?

    Par le biais d’un mélange de yoga et d’exercices de stimulation du diaphragme. Artificiel au départ, le rire devient petit à petit plus spontané. D’autant plus facilement que ces exercices sont pratiqués en groupe et que rire est contagieux.

    Au fil des semaines, pratiquer le yoga du rire permettrait ainsi de développer le sens du recul, une vision plus optimiste de la vie et une meilleure confiance en soi.

    Cette propension à faire naître des émotions positives donne au rire la faculté d’agir indirectement sur le bien-être corporel. Selon plusieurs études, il réduirait le niveau des hormones de stress circulant dan le sang et doperait nos cellules immunitaires. Il aiderait aussi à mieux tolérer la douleur. En focalisant l’attention sur autre chose, il permet de l’atténuer. Il déclenche aussi la production d’endorphines (morphines naturelles qui agissent contre la douleur) qui sont des euphorisants naturels. Enfin, il agit également sur le relâchement musculaire. Or, certaines douleurs chroniques sont renforcées par des contractures musculaires.

    bébé.jpg

    2 commentaires
  • L’HUILE D’OLIVE

    olivier

    L’huile d’olive est l’un des piliers du régime méditerranéen. Mais il ne faut pas oublier que ce régime inclut aussi des poissons, des fruits et des légumes de saison. En outre, ce mode alimentaire n’a été adopté par la population méditerranéenne que jusqu’aux années 1970, une époque où on travaillait 10 à 15 h par jour, souvent à l’extérieur, au soleil, et où il y avait moins de stress.

    L’huile d’olive est intéressante parce qu’elle contient des acides gras monoinsaturés, qui font baisser le cholestérol LDC (le mauvais cholestérol). Elle contient aussi des antioxydants, qui jouent un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du vieillissement. Il est préférable de la consommer crue (vinaigrettes, sauces). Plus on la chauffe, plus ses antioxydants se dégradent.

    Les grands chefs ne cessent de vanter son parfum, les médecins la conseillent à leurs patients pour ses vertus nutritionnelles, les chroniqueuses de magazines féminins évoquent sa place de choix dans le régime crétois.

    huile d'olive

    En France comme en Belgique, la consommation d’huile d’olive a quintuplé en vingt ans. Les Belges en consomment environ 12.000 tonnes par an. Nos principaux fournisseurs sont l’Italie et l’Espagne, puis la Grèce et la France.

    Sur les nombreux produits mis en vente, on peut estimer qu’une bouteille sur 5 contient autre chose que de l’huile d’olive : soit des feuilles, des branches, de l’huile de tournesol, colza ou de soja, de noisettes et d’un assortiment de produits chimiques allant du savon au solvant. Dans certains cas, la proportion d’huile d’olive ne dépasse pas 40 %.

    L'HUILE D'OLIVE

    Varier les huiles ? Oui, car l’huile d’olive est pauvre en acides gras Oméga 3. Certaines marques proposent des mélanges prêts à l’emploi : pour un bon équilibre, choisissez des mélanges riches en Oméga 3.

    Pour bien acheter, entrez dans une boutique spécialisée ou, au supermarché, lisez l’étiquette : elle doit mentionner le pays et la région de provenance, la date de péremption (maximum 2 ans après l’embouteillage), le label de qualité, etc.

    huile


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique