• être heureux.gif

    ETRE 
    Il n’importe pas d’avoir été, mais d’être.
    Je ne suis pas: je serai. 
    Seulement parce que je prétends être plus que je ne suis,
    J’ai fait peu de cas de ce que je fus pour devenir ce que je veux être.

     

     
    HEUREUX
    Pour être heureux, il faut avoir
    Plus de vertus que de savoir,
    Plus d’amitié que de tendresse,
    Plus de conduite que d’esprit,
    Plus de santé que de richesse,
    Plus de repos que de profit.

    21900029.jpg

     


    votre commentaire
  • LES PHOBIES

    LES PHOBIES

    Avoir peur du noir, de l’eau, des oiseaux… au-delà du raisonnable, c’est le propre de la phobie. Aujourd’hui, il est possible de se soigner.

    Une phobie aura intérêt à être soignée si la gêne qu’elle constitue est importante et fréquente.

    Difficile de savoir combien de personnes souffrent de phobies. On estime que 10 à 20 % de la population serait concerné. La phobie peut porter sur un objet (ou un animal) ou sur une situation.

    Pour ne pas devoir vivre cette angoisse, un phobique fait tout pour ne pas se retrouver dans la situation redoutée ; c’est l’évitement.

    Si votre phobie porte sur les voyages en avion et que votre conjoint rêve d’horizons lointains, la phobie sera source de tensions.

    Les phobies peuvent apparaître dès l’enfance. Elles sont en général acquises, au plus tard, au début de l’âge adulte.

    Est-il nécessaire pour le patient de savoir comment est née la phobie, pour se soigner ? Non, ce n’est pas utile pour la thérapie.

    L’approche la plus rapide, la plus efficace, est de type « thérapie cognitive et comportementale ».

    La thérapie n’a pas pour but de faire disparaître la phobie, mais d’apprendre au patient à tolérer et accepter son anxiété.

    La plupart des difficultés du patient sont dues au fait qu’il essaye désespérément d’éviter des situations difficilement évitables. Le principe de la thérapie est l’exposition, au lieu de fuir la situation, il va falloir apprendre à l’affronter.

    Tout se fait progressivement. On fait des exercices respiratoires, de détente musculaire …

    Les médicaments peuvent constituer un contexte.

    Il est rare de guérir définitivement. La thérapie donne des ressources pour apprivoiser la peur.

    En moyenne la thérapie peut durer de 8 à 12 séances. Mais ce n’est qu’un ordre de grandeur. En effet, il n’est pas rare qu’il y ait d’autres problèmes sous-jacents et que la thérapie soit donc plus longue.

    Pour beaucoup de patients, la phobie est un problème personnel, intime, et le suivi individuel semble plus rassurant. Pour d’autres, le groupe permet de progresser plus vite.

    Pour le moment, il existe des programmes pour la phobie de l’avion, la peur du vide, les phobies sociales …

    L’hypnose peut, dans le cadre d’une thérapie de type cognitivo-comportementale, constituer un outil supplémentaire pour le thérapeute. Elle permet au patient d’amplifier sa représentation de ce qui fait peur, de le rendre plus réaliste.

    C’est l’utilisation maximale de l’imagination : on augmente la concentration du patient autour de ce qui lui fait peur, pour lui permettre de l’affronter dans le confort du cabinet du thérapeute.

    Depuis 2006, Brussels Airlines, avec l’Université de Gand, propose une formation de deux jours pour les phobiques de l’avion.

    LES PHOBIES

     


    2 commentaires
  •  

    sept.jpg

    Soignez votre rythme de sommeil

    Vous avez bien profité de grasses matinées et de soirées tardives au jardin ? Reprenez en douceur un rythme plus adapté à vos horaires de l’année.

    sommeil.jpg

    Mangez mieux, plus équilibré, moins gras et plus vitaminé

    Avec un peu d’organisation, il est facile de préparer des légumes frais chaque soir.

    vitamines.gif

    Faites du sport au minimum trois fois 20 minutes par semaine

    Septembre est le bon mois pour prendre de bonnes résolutions et arriver à s’y tenir.

    sport.jpg

    Adoptez la zen attitude et revoyez la hiérarchie de vos priorités

    Vous ne supportez pas que la table ne soit pas débarrassée immédiatement après le repas ? Donc vous vous en chargez en ruminant. Est-ce si important ? Vos enfants ne veulent jamais faire leurs devoirs dès qu’ils rentrent ? Et si vous les laissiez décompresser jusqu’à 17 h30 ?

    repas.jpg

    Apprenez à gérer votre temps

    Etablissez un horaire de la semaine pour toute la famille et attribuez des tâches à chacun en fonction de ses possibilités.

    Prenez soin de vous

    Gym, resto avec une copine, un long bain sans être dérangée, shopping : une fois par semaine, faites ce que vous voulez pour autant que cela vous fasse plaisir !

    Donnez-vous les moyens de rêver

    Plutôt que de vous laisser aller au spleen de l’automne, pensez déjà aux prochaines vacances.

    Réservez avant tout le monde : vous aurez de meilleures conditions, vous éviterez le stress du choix limité en dernière minute et vous pourrez déjà vous y projeter en pensée !

    rever.jpg


    6 commentaires
  • septembre.jpg

    Automne en fleur, hiver plein de rigueur.
    Beau septembre, finit d’emplir les chambres.
    Bel automne vient plus souvent que beau printemps.
    Brouillards d’automne, beau temps nous donnent.
    En septembre se coupe ce qui se pend.
    En septembre sois prudent, achète bois et vêtements.
    En septembre, la bruine, est toujours bonne à la vigne.
    En septembre, si tu es prudent, achète grains et vêtements.
    Forte chaleur en septembre, a pluies d’octobre il faut s’attendre.
    Mois de septembre pluvieux, an fructueux.
    Orages de septembre, neiges de décembre.
    Pluie de septembre travaille, à la vigne et à la semaille.
    Le coq, en septembre, chantant la matinée, annonce une abondante rosée.
    D’été bien chaud vient un automne pendant lequel souvent il tonne.
    L’hirondelle en septembre abandonne le ciel refroidi de l’automne.
    Pluie de septembre, pluie de novembre, seront gelées en décembre.
    Qu’en septembre il tonne, la vendange est bonne.
    Septembre emporte les ponts, ou tarit les fontaines.
    Septembre en sa tournure, de mars fait la figure.
    Septembre humide, pas de tonneau vide.
    Septembre nous produit, le plus délectable des fruits.
    Septembre se montre souvent comme un second et court printemps.
    En septembre si trois jours il tonne, c’est un nouveau bail pour l’automne.
    Septembre se nomme le mai de l’automne.
    Si en automne ne te lèves matin, à ton hiver tu verras pauvre fin.
    Si juin fait la quantité, septembre fait la qualité.
    Si les lièvres tués en automne sont gros, l’hiver sera rigoureux.
    S’il tonne encore en septembre, à Noël la neige sera haute.
    Vins de septembre font femmes entendre.

    septembre_005.gif


    2 commentaires
  • LES FAMILLES RECOMPOSEES

    famille

    Comment relever le défi ?

    Recréer une nouvelle famille, c’est prendre l’histoire de l’autre en cours de route.

    Comment recomposer un paysage familial harmonieux ?

    Chaque membre du nouveau couple doit accepter le passé conjugal et parental de l’autre. Et celui de ses enfants aussi. Ils ont leur histoire qu’il faut respecter, leur roman familial qu’il ne faut pas vouloir balayer ou remplacer par un autre. Il y a aussi tous les aspects pratiques.

    A la différence de la première famille qui s’est agrandie avec le temps, la famille recomposée se constitue en une seule fois.

    Il faut songer au logement commun, au nombre de chambres, à l’achat d’une voiture plus importante, aux questions d’argent, autant de paramètres qui peuvent rendre la situation complexe.

    Pour faciliter les choses, pas de recette toute faite. Mais l’expérience des autres et le respect de certaines règles de bon sens vous aideront à mettre toutes les chances de votre côté.

    LES FAMILLES RECOMPOSEES

    Etape par étape 

    La patience est essentielle pour que chacun puisse avancer à son rythme et s’apprivoiser sans brusquerie.

    Sous le coup d’une nouvelle passion, la tentation d’aller trop vite est réelle. Mais tout el monde ne fait pas le deuil de l’ancienne relation à la même vitesse. Optez pour la politique des petits pas, vous éviterez ainsi des déceptions. Et puis, oubliez l’illusion d’une grande tribu sans conflits, cela vous permettra de faire face aux difficultés qui se présenteront avec du recul !

    Tact, respect et compréhension seront les atouts d’une famille recomposée.

    Les présentations

    Quel que soit leur âge, les enfants n’ont rien demandé. Ils ont dû affronter la séparation de leurs parents et n’ont pas forcément désiré l’arrivée d’un nouveau conjoint. Cela peut déclencher chez certains une forme d’hostilité. Aidez-les à comprendre que leur beau-père ou leur belle-mère est quelqu’un de fiable, digne de confiance, mais que son arrivée ne leur enlèvera rien de votre amour. Evitez aussi de trop vanter les qualités de la nouvelle personne aimée : ils pourraient en déduire que vous critiquez leur autre parent. Agissez avec tact en respectant leurs sentiments.

    Et si vous êtes le beau-père ou la belle-mère, n’essayez pas de les séduire d’emblée. Souvenez-vous que si un enfant manifeste un peu de jalousie, c’est normal.

    famille1


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique