• MON ASSIETTE

    légumes

    En vingt ans, le nombre de centenaires a presque triplé en Belgique. En 2008, ils étaient plus de mille trois cents. En 2060, ils seront vingt fois plus nombreux.

    Jeanne Calment, vénérable dame française décédée en 1997 à l’âge canonique de 122 ans.

    Une première dans l’histoire « connue » de l’humanité.

    Beaucoup considèrent qu’elle a attient la limite maximale de la longévité humaine. Mais certains scientifiques n’excluent pas l’idée que l’homme puisse vive jusqu’à 150 ans, voire plus !

    Car chaque année, notre espérance de vie augmente. La longévité humaine n’a d’ailleurs jamais cessé de s’accroître : nous avons gagné soixante années de vie en quelques dizaines de millions d’années. Pourquoi et comment de plus en plus d’hommes deviennent centenaires ?

    fruits

    Manger sain

    L’environnement et le mode de vie jouent également un rôle majeur. Ne pas fumer, boire modérément, manger mieux et surtout moins… semblent être les ingrédients clés de l’hygiène de vie pour vivre plus vieux. Ainsi les Japonais sont très nombreux à être encore en bonne santé. Leur assiette semble bien être une des raisons principales de leur exceptionnelle longévité. Ils mangent beaucoup de légumes, un peu de fruits, de la soupe miso à base d’algues et de légumes, du goya (courge verte et amère) du soja et ses dérivés, des herbes et des épices, du sésame, des poissons maigres, des coquillages, du riz complet, mais très peu de viande bobine, de produits laitiers, d’alcool et de sucre.

    Manger moins

    Mais une des règles essentielles est de ne jamais sortir de table le ventre plein. La restriction calorique serait-elle un gage de longue vie ? C’est le cas chez les nombreux mammifères que des scientifiques ont mis à la diète : les moins nourris vivent généralement plus vieux que leurs congénères soumis à une alimentation normale.

    Bien dans sa tête

    Limiter l’apport calorique réduit en effet la production des fameux radicaux libres qui endommagent nos cellules. Ils sont à l’origine des processus de vieillissement et de certaines maladies.

    Manger moins serait donc un moyen de vivre plus vieux. Mais les centenaires d’Okinawa ne font pas que cela ! Ils travaillent jusqu’à un âge avancé, marchent beaucoup, font du tai-chi-chuan, prennent des pauses pour retrouver et entretenir leur équilibre intérieur. Ils sont aussi très entourés et respectés. Enfin, l’aspect psychologique est également important. Plus vous serez optimiste, curieux de la vie, plus vous arriverez à encaisser les coups durs de la vie avec philosophie et résilience et plus vous serez capable de la savourer longtemps !

    fruits1


    6 commentaires
  • BONNE FETE NATIONALE A TOUS LES BELGES

    drapeau3.gif

    Le 25 août 1830, la représentation de la Muette de Portici, à Bruxelles, tourne à l’émeute.

    Le mouvement national a besoin d’un drapeau.

    L’avocat et journaliste Lucien Jottrand charge Edouard Ducpetiaux, docteur en droit et publiciste, de confectionner deux drapeaux aux couleurs de la révolution brabançonne de 1789.
    Les couleurs du drapeau belge auraient sans doute pour origine celles de l’écu de l’ancien duché de Brabant: un lion d’or [jaune] sur fond de sable [noir], griffes et dents de gueules [rouge].

    Le 26 août, madame Abts, une commerçante de la Rue de la Colline à Bruxelles, confectionne les drapeaux.
    Ils sont formés de trois bandes disposées horizontalement perpendiculairement à la hampe, le rouge en haut, le jaune au milieu et le noir en bas.
    Ce même jour, le premier drapeau est hissé sur la façade de l’Hôtel de Ville.

    Le 23 janvier 1831, un décret stipule que les trois couleurs seront disposées verticalement, dans l’ordre noir, jaune, rouge en partant de la hampe.

    Au coin de la rue de la Colline, rue Marché aux Herbes à Bruxelles, c’est là que fut fabriqué pour la première fois notre drapeau belge.

    colline

     

     

     

     

     

     

    L’Escorte royale fut inaugurée en 1938. A cette époque elle dépendait de la Gendarmerie, actuellement de la Police Fédérale.

    escorte

     

    europe1La devise de l’Europe est « Unis dans la diversité ».

     

     

    La Brabançonne

    Historiquement, la Brabançonne fut bien écrite par Jenneval, dont le vrai nom était Louis Alexandre Dechet. Il était acteur du théâtre où fut déclenchée en 1830 la révolution qui devait mener à l’indépendance de la Belgique des Pays-Bas. Durant la guerre d’indépendance, Jenneval fut tué. La musique a été composée par François Van Campenhout et la chanson jouée pour la première fois en septembre 1830.
    En 1860, le texte et la musique furent adaptés par le premier ministre, afin d’atténuer les attaques de Jenneval contre le Prince d’Orange néerlandais.

     drapeau2.gif

    Belgique, ô mère chérie,
    A toi nos coeurs, à toi nos bras,
    A toi notre sang, ô Patrie !
    Nous le jurons tous, tu vivras !
    Tu vivras toujours grande et belle
    Et ton invincible unité
    Aura pour devise immortelle :
    le Roi, la Loi, la Liberté !
    le Roi, la Loi, la Liberté !
    le Roi, la Loi, la Liberté !

     

    Voici 2 poèmes de ma composition à cette occasion : 

    LES  TROIS  COULEURS

    Emblème de notre pays, tu représentes l’Unité

    Et nous te brandissons fièrement en ces moments tourmentés

    Toi, notre drapeau aux trois couleurs élancées.

    Tu restes le lien des régions et des communautés

    Mais si d’aucuns te brûlent, où siégera notre Royauté ?

    Le NOIR des ténèbres du monde, dont deuil, tristesse et obscurité

    LE JAUNE de lumière, réussite, joie de vivre et liberté

    Talent, intelligence, richesse et gloire nous qualifiés

    Le ROUGE de passion, pour ton combat, vaillance, pouvoir, force, créativité.

    Nos aïeux se sont battus pour ton indépendance

    Chère Belgique, notre patrie du compromis en importance

    Marchons liés, nous te soutenons dans l’espérance

    Car « l’Union fait la force », puisses-tu la retrouver en toute confiance !

    drapeau1.gif

    NOTRE  BELGIQUE

    Notre Belgique, ô toi mère chérie

    A l’heure où certains souhaitent te diviser

    Tu restes le pays demandant l’Unité

    Le partage, l’entente que l’on apprécie.

    Les uns ont besoin de ta côte envoûtante

    Les autres du trésor de l’eau de tes Ardennes

    Ton paysage, du nord au sud nous enchaîne

    La diversité de cultures nous enchante

    Car les splendeurs et richesses de mon pays

    Font de celui-ci réuni un paradis.

    Josiane

    drapeau.gif

     

    vive-la-belgique.gif

     


    votre commentaire
  • LE SAVON DE MARSEILLE

    LES PETITS FILOUS DU SAVON DE MARSEILLE

    Il est la star actuelle des rayons cosmétiques et hygiène corporelle. Pourtant, toutes les variétés ne se valent pas.

    Il existe depuis 400 ans, mais il était petit à petit tombé dans l’oubli. Le savon de Marseille, encore si populaire au début du XXe siècle pour se laver, nettoyer ou lessiver, a été délaisse dans les années cinquante au profit des détergents industriels.

    Aujourd’hui, avec l’allongement de la liste des produits chimiques contenus dans les savons modernes, la recrudescence d’allergies de la peau et le boom du bio, il revient en force.

    Marseille

    Dopé par l’image positive d’un produit naturel venu de la douce Provence, le savon de Marseille se vend dans le monde entier à prix d’or.

    Graisse animale

    En seulement cinq ans, les ventes de savons de Marseille ont doublé. Il s’en écoule plusieurs dizaines de milliers de tonnes par an. Et on en trouve de toutes les sortes : colorés, parfumés, relookés, en cuve ou même en liquide.

    Certains en ont même fait un produit de luxe. Car le procédé de fabrication artisanal a forcément un impact sur le prix d’achat payé par le consommateur. Rien que pour la production, le cube coûte 60 centimes d’euro à un petit entrepreneur traditionnel, soit trois fois plus que ses concurrents classiques. Et il sera vendu en magasin au moins 4 euros. Dans les supermarchés, il existe pourtant des savons de Marseille moins chers.

    Un gros fabricant marseillais dévoile les coulisses de son usine. A côté d’une pièce où il fabrique à l’ancienne ses cubes dans de vieux chaudrons, l’homme dispose d’une deuxième chaîne de production. Cette dernière est capable de fabriquer en quelques minutes des petits savons blancs, à partir de sachets de granulés reçus de Malaisie ou d’Indonésie.

    Marseille1

    L’astuce ? Avoir remplacé l’huile d’olive par l’huile de palme, un produit qui pullule en Asie du Sud-Est. C’est trois fois moins cher que d’acheter de l’huile d’olive en Europe. D’autres substituent carrément de la graisse animale à la végétale ! Ce qui permet de vendre encore trois à quatre fois moins cher que des produits à base de graisse végétale.

    En ajoutant à ce mélange exotique un colorant ou un parfum, le consommateur n’y verra que du feu.

    Gare aux additifs

    Ce procédé s’apparente à de la contrefaçon. Pourtant, il n’y a pas de souci au niveau légal ! L’appellation « Savon de Marseille » n’est pas protégée par un copyright, les savonniers n’ayant pas réussi à s’entendre entre eux sur la définition exacte du « vrai » savon de Marseille.

    Alors, comment démêler le vrai du faux ? Dans la plupart des savons vendus dans la grande distribution, on retrouve du sodium « tallowate » dans la liste des ingrédients. Soit de la graisse animale. Les savons à l’huile de palme contiennent du sodium « palmate ».

    Le type de graisse n’influence en rien les allergies. Ce sont plutôt les additifs (parfum, colorants…) qui jouent un rôle. Et ici, seul le gros cube vert, uniquement fabriqué à partir d’huile d’olive (naturellement colorée et parfumée) possède un avantage.

    savon M

     


    2 commentaires
  • LE SOLEIL

    SAUVEZ LA PEAU DE VOS ENFANTS

    soleil

    Le soleil n’aime pas les enfants. La faute à leur peau encore immature et beaucoup moins épaisse que celle des adultes. Composée de cellules mortes et plates, la couche cornée, située à la surface de l’épiderme, est le premier rempart contre le soleil. Et elle est très fine chez les plus jeunes. La peau des enfants est particulièrement sensible aux rayonnements ultraviolets (UV), or les coups de soleil attrapés durant l’enfance peuvent se payer cher à l’âge adulte.

    Un réservoir contre le soleil

    En effet, tout le monde possède un capital soleil, une sorte de réserve de munitions immunitaires pour lutter contre les agressions solaires. Inquantifiable et variable selon les individus, cet arsenal de défense n’est pas infini. En cas de surexposition et à cause des dégâts provoqués par les rayons UV, il finit par s’épuiser. Les coups de soleil durant l’enfance doivent donc être évités au maximum, car ils entament le capital soleil. Principaux risques : le vieillissement prématuré de la peau ou pire, le cancer de la peau.

    Prévenir les dégâts

    Il est donc essentiel d’adopter quelques règles de prévention. C’est entre 11 h et 16 h que les radiations sont les plus nocives. Il faut donc éviter les expositions à ce moment de la journée. S’il vous est impossible d’empêcher vos enfants de s’exposer au soleil, prévoyez au moins l’indispensable : parasol, chapeau, tee-shirt et crème de protection solaire. Un dispositif contraignant, certes, mais qui sauvera peut-être la peau de votre enfant devenu adulte.

    peau


    votre commentaire
  • LES DICTONS DE JUILLET

     

    les dictons de juillet

     

    1 juillet

    Si le premier juillet se trouve jour pluvieux, tout le reste du mois, le temps sera douteux.

    Saint Calais

    Pluie que saint Calais amène, durera au moins six semaines.

    S’il pleut à la saint Calais, il pleut quarante jours après.

     

    Saint Thierry – A la saint Thierry, aux champs, jour et nuit.

     

    2 juillet

    Visitation

    A la Visitation, si le temps a été bon, il peut pleuvoir un temps, il n’y aura que perte de temps, parce que si le foin pourrit, le raisin se nourrit.

    S’il pleut à la Visitation, pluie à discrétion.

    S’il pleut à la Visitation, pluie de Saint-Médard continuation.

    Le jour de la Visitation beau, fait le raisin plus gros.

    S’il pleut à la Visitation, trente jours de bénédiction.

    Nous sommes toujours dans la durée des quarante jours de pluie annoncés par Saint-Médard.

     

    3 juillet

    Saint Anatole

    A saint Anatole, confitures dans la casserole.

    Il s’agit des confitures de fruits rouges, groseilles et fraises en particulier, qui sont récoltés dans les premiers jours de juillet.

     

    Saint Anatole ensoleillé, de blé emplit le grenier

    Soleil du jour saint Anatole, pour la moisson joue un grand rôle.

    Si saint Anatole est ensoleillé, la moisson remplira les greniers.

     

    Saint Donatien – Lorsqu’il pleut à la saint Donatien, c’est de la pluie pour le mois qui nous vient.

    Saint Thomas – A la saint Thomas, ne fait pas gras.

     

    Sainte Berthe

    Pour la sainte Berthe, moisson ouverte.

    Pour la sainte Berthe, se cueille l’amande verte, si elle n’est pleine que de lait, il faut laisser mûrir le blé.

     

    Saint Rachet – Quand il pleut à la saint Rachet, où tu vas aux vignes, moins y es.

    S’il pleut, le vigneron n’a rien à faire dans les vignes, sauf attendre le beau temps en buvant du Montrachet, un des meilleurs vins blancs de Bourgogne. Il est donc dans les vignes et pas à la vigne.

     

    5 juillet

    Sainte Zoé – A sainte Zoé, jeunes oés (oies).

    6 juillet

    Sainte Colombe – A sainte Colombe, le ramier quitte sa colombe.

     

    Saint Tranquilin

    Orage du jour de saint Tranquillin, trouve le moissonneur agile, mais si la pluie devait durer, elle le ferait bientôt jurer.

    Souvent saint Tranquillin, casse le nez à saint Donatien.

    Saint Tranquillin a le même pouvoir que saint Barnabé.

     

    7 juillet

    Saint Raoul Milner – Quant à saint Raoul, le soleil brille, c’est le moissonneur qui grille.

     

    8 juillet

    Saint Edgard le Pacifique

    A la saint Edgard, on entend, du coucou le dernier chant.

    Quand le coucou s’arrête de chanter, il n’est plus loin de s’en aller.

     

    Sainte Virginie – A la sainte Virginie, la récolte des fraises est finie.

     

    9 juillet

    Au 9 juillet, le coucou se tait net.

    Au 9 juillet, on entend du coucou le dernier chant.

    A la première javelle (= poignée d’épis coupés à la faucille), le coucou quitte la terre.

     

    Sainte Procule – Avec sainte Procule arrive la canicule.

     

    10 juillet

    Pluie du dix juillet, mouille sept fois du moissonneur le bonnet.

    Pluie du dix juillet, pluie de sept semaines.

     

    Sainte Félicité

    A sainte Félicité, c’est le plein coeur de l’été.

    Le jour de sainte Félicité, se voit venir avec gaîté, car chacun l’a pu remarquer, c’est le plus beau jour de l’été.

     

    11 juillet

    Saint Benoît

    Saint Benoît arrivé, c’est du blé dans les greniers.

    A la saint Benoît, le vent reste six semaines où il se trouve ce jour-là.

     

    Saint Martin le Bouillant – S’il pleut à la saint Martin le Bouillant, il pleut six semaines durant.

     

    Saint Sabin ou Savin – Rosée le jour de la saint Savin, est, dit-on, rosée de vin.

     

    13 juillet

    Saint Eugène

    Pluie au jour de saint Eugène, met le moissonneur à la gêne, mais si le soleil pompe l’eau, c’est signe de huit jours chauds.

    Pluie au jour de la saint Eugène, met le travailleur à la gêne.

     

    Saint Henri

    Quand reviendra la saint Henri, tu planteras ton céleri.

    A saint Henri, suée, mauvaise moissonnée.

    Quoi que fasse saint Henri, sur le blé mûr, le paysan rit.

     

    14 juillet

    Saint Thuriau ou Thuriol – A la saint Thuriau, sème les naveaux.

     

    15 juillet

    En mi-juillet, pluie et vent, font mal au froment.

    les dictons de juillet

    16 juillet

    Notre-Dame du mont Carmel – Mieux vaut chèvre que vache à lait, quand la bonne Dame de Carmel est arrivée.

    Les vaches souffrent plus des grandes chaleurs que les chèvres, dont le lait est sans doute moins abondant, mais plus régulier et plus digeste.

     

    17 juillet

    Saint Alexis – A la saint Alexis, le foin est occis.

     

    18 juillet

    Saint Frédéric – A saint Frédéric, tout est vert, tout est nids, plantes, bêtes et puis gens, tout sourit.

     

    19 juillet

    Saint Arsène

    A la saint Arsène, mets au sec tes graines.

    A la saint Arsène, sautes de vent soudaines.

     

    Saint Vincent de Paul

    A la fête de saint Vincent, le vin monte au sarment.

    A la saint Vincent, cesse la pluie et vient le vent.

    Saint Vincent de Paul trouble, mets du vin dans la gourde.

     

    20 juillet

    Sainte Marguerite d’Antioche

    A la sainte Marguerite, forte pluie est maudite.

    A sainte Marguerite, les dahlias fleurissent.

    A sainte Marguerite pluie, jamais au paysan ne sourit

    Du tonnerre à la sainte Marguerite, le vilain se console vite. Il n’est jamais assez mouillé, pour que le blé soit rouillé.

    Le blé est désormais mûr, il ne craint plus les caprices du ciel.

    S’il pleut à la sainte Marguerite, les noix seront rentrées (ou gâtées) bien vite.

    S’il pleut à la sainte Marguerite, noix et noisettes se gâteront vite.

    Vers la sainte Marguerite, toujours pluie est maudite, le chou réussit, le froment pourrit.

     

    Sainte Marina – Pluie à la sainte Marina, le beau temps n’arrêtera.

     

    21 juillet

    Saint Victor de Marseille

    A saint Victor, le moissonneur ne dort.

    Entre saint Victor et saint Roch (16 août), des orages, les grands chocs.

    Quand il pleut à saint Victor, la récolte n’est pas d’or.

     

    22 juillet

    Sainte Marie Madeleine

    A la Madeleine, faucille à l’aveine.

    A la Madeleine, les noix sont pleines.

    A la sainte Madeleine, il pleut souvent, car elle vit son maître en pleurant.

    A la sainte Madeleine, l’amande est pleine, le raisin change, la figue mûre, le blé dedans.

    A la sainte Madeleine, la noix est pleine, la noisette bonne à manger, le raisin formé, le blé au grenier, la paille au pailler.

    A la sainte Madeleine, on commence à revoir les bécassines.

    A la sainte Madeleine, on rentre le blé, on coupe l’aveine.

    De Madeleine à la mi-août, l’épi mûrit la nuit comme le jour.

    Qui bat à la sainte Madeleine, bat sans peine, qui bat en août, bat craint-tout.

    Qui foule le blé avant la Madeleine, foule sans peine.

    Sainte Madeleine, pluie amène, si la pluie ne dure longtemps, elle remplit le grenier de froment.

    Si, à la sainte Madeleine, soufflent les vents, ils emportent les figues avec les dents.

    S’il pleut à la sainte Madeleine, cela ne fera pas de peine.

    S’il pleut à la sainte Madeleine, il pleut pendant six semaines.

    S’il pleut à la sainte Madeleine, on voit pourrir noix et châtaignes.

    S’il pleut pour la Madeleine, il faut six semaines pour calmer sa peine.

     

    La Canicule

    Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel. On l’appelle également canicule (du latin canicula = petite chienne), car elle appartient à la constellation du Grand Chien (Canis majoris). Les jours caniculaires, où le soleil se lève et se couche en même temps que Sirius, sont des jours d’intense chaleur. Ils vont du 22 juillet au 23 août. On leur attribuait une influence désastreuse, et les Romains y sacrifiaient un chien roux. Depuis le Moyen Age, quelques saints d’été, célébrés pendant cette période, sont souvent représentés en compagnie d’un chien.

    En canicule, beau temps, bon an.

    En canicule, point d’excès, en aucun temps, point de procès.

     

    23 juillet

    Saint Apollinaire – A saint Apollinaire, dernière semaille de laitue en pleine terre.

     

    Saint Brigitte de Suède – Nuages de la sainte Brigitte, par le soleil sont chassés vite.

     

    24 juillet

    A la veille de saint Jacques, si tu as le soleil de Pâques, compte que pour la moisson, le blé sera dru et bon.

     

    Sainte Christine l’Admirable

    A la sainte Christine, coupe le blé, plie l’échine.

    A la sainte Christine, le blé fait courber l’échine.

    A la sainte Christine, mûrit l’aubépine.

     

    25 juillet

    Le vingt-cinq sans pluie, hiver rigoureux.

     

    Saint Christophe de Lycie – Si tu as vu saint Christophe, tu ne crains aucune catastrophe.

     

    Saint Jacques le Majeur

    De glands sera votre porc dépouillé, si à saint Jacques votre toit est mouillé.

    Saint Jacques pluvieux, les glands malheureux.

    Saint Jacques serein, hiver chagrin.

     

    Saint Jacques, à la pomme, à la poire, donne le sel et le poivre.

    La chaleur de ce jour donne aux fruits leur saveur.

     

    Si à la saint Jacques, votre toit est mouillé, de glands votre porc sera privé.

    Si la saint Jacques est serein, l’hiver sera dur et chagrin.

    Si saint Jacques l’Apôtre pleure, bien peu de glands il demeure.

     

    26 juillet

    Sainte Anne

    De sainte Anne à saint Laurent (10 août), plante des raves en tout temps.

    Pluie de sainte Anne est une manne.

    Pour la sainte Anne, s’il pleut, trente jours seront pluvieux

    Si les fourmis s’agitent à la sainte Anne, l’orage descend de la montagne.

    S’il pleut à la sainte Anne, il pleut un mois et une semaine.

    S’il pleut à la sainte Anne, c’est tout de la manne.

    Si sainte Anne bâtit des fourmilières, l’hiver nous taquinera.

     

    Saint Jean Gualbert – A la Saint Jean Gualbert, phalènes en l’air.

    La phalène est un minuscule papillon nocturne d’un blanc nacré qui habite les haies en juin et juillet et meurt aux premiers jours de septembre.

    27 juillet

    Sept Dormants d’Ephèse

    Les Sept Dormants, remettent le temps.

    Pour leur fête souvent, les Sept Dormants redressent le temps.

     

    Saint Thibaut – Offrandes à saint Thibaut, peuvent guérir bien des maux.

     

    28 juillet

    Saint Samson

    A la saint Samson, le soleil est aux chansons.

    Si le jour de saint Samson, le pinson boit au buisson, l’amour peut chanter sa chanson, le vin sera bon.

    Si le jour de saint Samson, le pinson est au buisson, tu peux, bon vigneron, défoncer ton poinçon.

    Le poinçon est une sorte de tonneau qui contenait environ 200 litres.

     

    Saint Victor Ier

    Quand il pleut le jour de la saint Victor, la récolte n’est pas d’or.

     

    29 juillet

    Saint Loup ou Leu

    A la saint Leu, la lampe au cleu (clou).

    A la saint Loup, la lampe au clou.

    Il s’agit du gros clou forgé planté dans la maîtresse poutre de la pièce commune. Il faut, ce jour-là, mettre sa lampe à huile en service.

     

    Pour la saint Leu, sème la terre molle ou dure.

     

    Sainte Marthe

    Mauvais temps le jour de la sainte Marthe, n’est rien car il faut qu’il parte.

    Ne crains rien du mauvais temps de sainte Marthe, vite il faut qu’il parte.

    A sainte Marthe, prunes mûres, bonnes tartes.

     

    30 juillet

    Saint Abdon – A saint Abdon, mûrs sont les melons.

     

    Sainte Juliette de Césarée – A la sainte Juliette, l’été est en fête.

     

    31 juillet

    Jusqu’aux derniers jours de juillet, laisse ton blé dans le grenier.

     

    Saint Germain l’Auxerrois

    A saint Germain, de blé nouveau, on fait son pain.

    Chaleur de saint Germain, met à tous le pain dans la main.

    S’il pleut à la saint Germain, c’est comme s’il pleuvait du vin.

     

    Pourvu qu’à saint Germain, le Bon Dieu ne soit pas parrain.

    Le parrain offre des dragées au baptême. Si Dieu est parrain, il risque d’envoyer ses propres dragées, les grêlons redoutés des vignerons et des cultivateurs.

     

    Sainte Ignace

    Au jour de saint Ignace, moisson quelque temps qu’il fasse.

    Le jour de la saint Ignace, métivez (moissonnez), quelque temps qu’il fasse.

    les dictons de juillet


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique