• LES FALAISES & L'AIGUILLE D'ETRETAT - Fr.(1988)

    LES FALAISES & L’AIGUILLE D’ETRETAT -  Fr. Normandie. (1988)

    aiguille.jpg

    A la verticale de la mer
    Sur près de 140 km, entre l’estuaire de la Seine et l’estuaire de la Somme, s’étend la côte d’Albâtre, qui doit son nom à la blancheur de ses falaises crayeuses. A Etretat, élégante petite ville côtière située à proximité de Fécamp, les falaises comptent parmi les plus impressionnantes de la côte. L’érosion y a sculpté d’étranges figures, dont la célèbre Porte d’Aval et son Aiguille, qui ont piqué la curiosité de plus d’un voyageur.

    LES FALAISES ET L'AIGUILLE D'ETRETAT - Fr.(1988)


    Traverser le pays de Caux, haut plateau crayeux qui s’étend de la Manche à la vallée de la Seine, c’est parcourir des vallées verdoyantes et vallonnées. Quelle surprise lorsque ces chemins fertiles laissent soudain la place à de vertigineux surplombs ! Tout en bas, l’océan jette son écume à la base des falaises dans un grondement unique.

    Etretat,

    Avant que la mer ne se retire
    Ces falaises majestueuses, qui dressent leur abrupte muraille de calcaire à près de 90 m au-dessus d’un océan souvent tumultueux, se composent d’anciens sédiments marins datant de l’ère secondaire : voici 260 millions d’années, on se trouvait ici au fond de l’océan. Les plissements liés aux mouvements des plaques et les variations climatiques ont ensuite entraîné un recul de la mer. Il y a quelques milliers d’années seulement, alors que la Manche n’était qu’une simple rivière, le plateau de Caux s’étendait sur plusieurs kilomètres au large. Pour s’en rendre compte, il suffit de prolonger en imagination la douce déclivité des vallées qui s’interrompent à flanc de falaises : en prolongeant leur pente, on atteint le point où jadis se trouvait le rivage.

    Etretat,

    Lorsque la mer se fait artiste
    Sur la côte d’Albâtre, la Manche reste blanche et laiteuse jusqu’à un bon mille marin au large, chargée de la craie qu’elle est venue lécher au pied de la roche. La craie est une roche calcaire composée pour l’essentiel de restes de petits organismes marins. Sa dureté et sa texture sont extrêmement variables, et de celles-ci dépend la porosité de la roche. La craie la plus tendre a été modelée par l’érosion marine tandis que les parties plus denses et plus dures ont résisté davantage : ainsi s’explique l’existence d’aiguilles et d’arches dans la région d’Etretat.

    Etretat,

    Une aiguille célèbre
    L’Aiguille d’Etretat, magnifiquement découpée, est une curiosité géologique très populaire. Elle fait face à la Porte d’Aval, une arche splendide creusée dans une avancée de falaises et qui se détache sur la mer. Le site a été popularisé par Maurice Leblanc, l’auteur d’Arsène Lupin, qui a fait de ce site la cachette secrète du célèbre gentleman-cambrioleur. A proximité se trouve une autre arche célèbre, connue sous le nom de Manneporte, que Guy de Maupassant décrivait il y a un siècle comme une « voûte énorme où passerait un navire ». Natif de Fécamp, l’écrivain fréquentait ce lieu lors de la chasse au guillemot, petit oiseau de mer de la famille du pingouin, aujourd’hui protégé, et qui abonde sur cette côte.

    Etretat, côte d'Albâtre

    etretat,côte d'albâtre

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Mai à 15:58

    Ah, il y a une magie qui se dégage d'Etretat…   Seul point négatif :  dur, dur parfois de trouver une place e parking. Bon Week-end de l'Ascension Josiane.

    2
    Mercredi 20 Mai à 16:02

    merci petit belge de ta visite

    3
    Samedi 23 Mai à 11:31
    Daniel

    Bonjour Josiane,
    Oh que ça fait du bien de revoir Etretat
    C'est un très bel endroit !
    Cette année je vais me contenter de visiter à 100 km autour d'Orléans
    il y a sûrement de belles découvertes à faire
    Prends bien soin de toi et bon weekend !
    Daniel

      • Samedi 23 Mai à 14:00

        merci Daniel de ta visite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :