• LE DIABETE

    LE DIABETE

    diabète

    Un Belge sur vingt est diabétique, mais une personne sur deux l’ignore et ne reçoit donc aucun traitement : tout cela est très préoccupant, car plus le diabète est découvert tard, plus ses complications peuvent être graves.

    150 millions de diabétiques dans le monde en 2000, 300 millions estimés en 2020…

    Ces dernières années, le nombre de diabétiques explose. Au rythme actuel, on estime qu’un Belge sur dix pourrait être touché d’ici 10 ans seulement. Or, près de 90 % des cas de diabète pourraient être évités !

    Car cette « épidémie » non contagieuse est due à un type de diabète qu’il est possible de prévenir : le diabète de type 2.

    Le diabète affecta la façon dont le corps est capable de traiter le glucose provenant des sucres de l’alimentation. Il en existe deux formes.

    Le diabète de type 1 (aussi appelé insulinodépendant).

    Dans lequel le pancréas d’insuline, l’hormone qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules et de leur donner de l’énergie. Il apparaît souvent tôt dans la vie, de façon brutale et ne peut se traiter que par des injections d’insuline.

    Le diabète de type 2 (aussi appelé diabète de maturité ou diabète non insulinodépendant).

    Le pancréas produit encore un peu d’insuline mais plus assez. Ou alors elle n’agit plus correctement en raison d’une insensibilité des tissus à l’insuline. Cette forme de diabète (la majorité des cas) est particulièrement insidieuse car elle peut progresser très longtemps sans donner de signe évident. Résultat : au moment du diagnostic, on constate déjà des complications chez un quart des patients. Des complications qui sont parfois graves, car un taux de sucre trop élevé dans le sang durant des mois ou des années peut gravement altérer le fonctionnement d’organes essentiels.

    Changez vos habitudes !

    Un de vos proches est touché ? La probabilité d’être atteint à votre tour est plus importante. Mais c’est loin d’être une fatalité ! Car si vous ne pouvez rien faire pour diminuer l’influence de l’hérédité, vous pouvez agir sur deux autres facteurs qui accentuent clairement le risque ; le surpoids et la sédentarité. Plus facile à dire qu’à faire ? Oui. Vous vous sentez souvent piégé dans des habitudes de vie très anciennes qu’il est difficile de modifier. En vous aidant d’un tout nouveau site, http://www.dieponline.be, vous trouverez toutes les clés pour déterminer votre niveau risque. Il vous aidera à mettre en place de nouvelles habitudes qui pourront réellement vous aider à échapper au diabète et à ses conséquences.

    Se faire dépister régulièrement (une simple prise de sang) est aussi essentiel, car si malgré tout le diabète fait son apparition, il est possible d’en ralentir l’évolution et donc les conséquences néfastes en adaptant votre mode de vie et en vous soignant. Bien sûr, ce n’est pas forcément facile à gérer et cela demande des adaptations importantes. Mais faire l’autruche mène à une bien plus fâcheuse évolution !

    diabète1


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :